Connectez-vous à nous

Actualités

Possibilité de grève dans les garderies en milieu familial

L’Alliance des intervenantes en milieu familial (ADIM) Laval Lanaudière annonce la tenue de votes de grève le lundi 13 janvier 2020 à Laval après avoir reçu une offre salariale sous le seuil du salaire minimum de la part gouvernement.

«On est encore loin du salaire minimum quand on se rend compte que le gouvernement propose un augmentation de 10¢ de l’heure pour la prochaine année alors qu’on demande 4,27$ d’augmentation», explique Lyne Robichaud président de l’ADIM Laval Lanaudière.

Dans un communiqué de presse publié la semaine passée, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec, affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (FIPEQ-CSQ) soutient avoir reçu une offre monétaire équivalente à 12,48 dollars l’heure pour la première année.

Une proposition qualifiée d’«irrespectueuse et dégradante» selon la FIPEQ-CSQ qui entend tenir des votes de grève début janvier dans toutes les régions de la province.

«On a l’appui des parents pour tout ce qui s’en vient, assure la présidente de l’ADIM Laval. On va prendre des mesures graduelles comme la réduction de la prestation de travail 15 minutes tous les vendredis jusqu’à concurrence de 2 heures.»

La FIPEQ-CSQ entend proposer des moyens de pression créatifs et originaux afin de réduire leur impact sur les parents et afin d’en maximiser l’impact sur le gouvernement. Elle recommande également l’adoption d’une demi-journée et d’une journée de grève à être déclenchées au moment jugé opportun.

«Négocier le salaire des éducatrices est le plus important en ce moment, mais il y a d’autres changements majeurs à faire, affirme Mme Robichaud. On veut aussi un traitement des plaintes plus transparent et objectif pour toutes les garderies en milieu familial.»

 

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page