Connectez-vous à nous

Périnatalité: financement réglé, mais pas totalement

lidl opening times today

Non classé

Périnatalité: financement réglé, mais pas totalement

Le centre de ressources périnatales (CRP) Mieux-Naître à Laval a déjà passé près de fermer par manque d’argent. Aujourd’hui, ses dirigeantes respirent mieux avec l’annonce d’un financement récurrent, même si elles anticipaient une enveloppe bien plus substantielle.

La ministre de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Danielle McCann, a tenu un point de presse au centre du 3534, boulevard de la Concorde Est pour annoncer qu’il bénéficiera d’un financement annuel récurrent de 250 000 $.

Plus précisément, il s’agit d’une bonification de 1,2 M$ du budget alloué à 10 centres (sur un total de 18) situés dans 9 régions du Québec et dont le budget se trouvait sous les 250 000 $.

Ainsi, l’enveloppe 2019-2020 accordée par le MSSS et le ministère de la Famille aux 18 CRP du Québec, incluant les organismes familles qui ont un volet CRP, atteint presque 6 millions $.

Néanmoins, ce soutien ne représente que la moitié de ce qui avait été promis par le candidat François Legault, en visite chez Mieux-Naître à Laval, le 2 août 2018.

En 2018, François Legault, ici avec Lysane Grégoire, directrice-générale de Mieux-Naître à Laval, avec promis le double du financement octroyé le 23 septembre par la ministre McCann. (Photo 2M.media Vincent Graton)

 

En effet, comme l’écrivait Stéphane St-Amour, M. Legault promettait une aide annuelle se situant entre 500 000 $ et 650 000 $ s’il prenait le pouvoir.

«Ce n’est qu’un début.»

La ministre McCann a précisé que cette annonce «ne représente qu’un début dans les efforts du gouvernement pour mieux soutenir la périnatalité.»

Dans le communiqué diffusé par Mieux-Naître à Laval le lendemain de l’annonce, on peut lire:

«Puisque le financement n’est pas à la hauteur espérée, nous ne pourrons pas mettre en place l’équipe d’une quinzaine de personnes qui serait nécessaire pour répondre aux besoins et au volume de naissances à Laval. C’est cependant un excellent pas dans la bonne direction. Nous plaçons notre confiance en la ministre pour que le financement soit rapidement ajusté à la réalité lavalloise.»

La ministre McCann a révélé qu’un chantier est mené par son ministère et celui de la Famille afin de concocter d’ici 2022 un plan de financement «qui sera plus équitable pour tous les CRP en fonction des besoins de la population et du nombre de naissances.

Laval enregistre environ 4200 naissances par année. La clientèle du centre comprend les mères et les bambins âgés d’un an.

Forum le 12 novembre

«Nous voulons instaurer une nouvelle Politique de périnatalité d’une durée d’au moins 5 ans», a déclaré la ministre en révélant du même souffle la tenue d’un forum sur ce sujet le 12 novembre prochain.

Mieux-Naître à Laval est un organisme communautaire avec un volet d’économie sociale dont le gouvernement «s’attend à ce qu’il respecte sa mission et qu’il entretienne une concertation dans le réseau de la santé pour favoriser la complémentarité des services», a dit la sous-ministre adjointe, Lyne Jobin.

«Cette concertation existe déjà, mais il faut en assurer le maintien. C’est pourquoi le PDG du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval est avec nous aujourd’hui.»

Le député Christopher Skeete était rayonnant: «Il était impératif de corriger le sous-financement de Laval en matière de périnatalité. Ce vide est enfin comblé. Tout le monde y a cru.»

Annonce «historique»

La directrice-générale Lysane Grégoire a parlé d’une annonce historique pour le Québec.

Son équipe répondra aux besoins des familles notamment en matière de relevailles et continuera de porter la voix citoyenne vers l’accès aux services de sages-femmes et à une maison de naissance à Laval, ce dernier dossier relevant toutefois du CISSS de Laval qui l’étudie présentement.

Modèle qui marche

Mieux-Naître à Laval a été fondé en 2010 et a ouvert ses portes en 2015.
Il a réussi à maintenir ses activités communautaires gratuites grâce à des aides diverses, comme une subvention salariale d’Emploi Québec et des sommes discrétionnaires dont celle de la ministre McCann totalisant 77 000 $, ainsi que les 60 000 $ qui avait été débloqués d’urgence par la Ville.

La directrice-générale du réseau ces CRP, Amélie Landry, a rappelé qu’il s’agit d’une grande avancée pour les familles, en cette année du 20e anniversaire du réseau:

«Notre réseau est présent dans plusieurs régions pour dispenser une large gamme de services préventifs et d’accompagnement à toutes les familles car elles y ont droit. Notre modèle a fait ses preuves.»

Site: mieuxnaitre.org et sur Facebook.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Non classé

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page