Connectez-vous à nous

Pas d’avertisseur fonctionnel durant deux incendies

lidl opening times today

Faits divers

Pas d’avertisseur fonctionnel durant deux incendies

Le Service de sécurité incendie de Laval procédera à des visites de renforcement quant à l’utilisation d’avertisseurs de fumée dûment vérifiés et fonctionnels après deux interventions effectuées dans Pont-Viau, durant la soirée du 16 janvier.

«Il est important de rappeler aux gens qu’on demande de changer les piles de son avertisseur de fumée deux fois par année, aux changements d’heure de l’automne et du printemps», d’avertir le chef aux opérations Martin Delisle.

Court-circuit

D’abord, c’est vers un bâtiment commercial dont le second étage comprend des logements que se sont dirigées 6 unités, soit 23 pompiers.

Après l’appel au 911 fait à 19h09, les sapeurs sont arrivés sur les lieux, boulevard Lévesque Est, cinq minutes plus tard. Ils ont alors vu la fumée sortir du second étage. Surtout, une personne s’était réfugiée sur son balcon faute d’escalier accessible. Les pompiers l’ont vite secouru à l’aide d’une échelle portative.

Pendant que la personne était traitée sur place en raison d’une irritation à la gorge, les pompiers ont contrôlé l’incendie dès 19h36.

La cause du feu est un court-circuit électrique qui s’est produit pendant l’utilisation d’une cafetière. Les dommages sont évalués à 50 000 $ pour le bâtiment et 10 000 $ pour son contenu qui se limite à l’appartement touché. Une personne devra se reloger.

Chaudron oublié

À peine le premier incident réglé, le deuxième appel rapportant un incendie au 911 s’est fait à 20h30.

Les premiers pompiers ont rappliqué à 20h36 devant un immeuble à logements de trois étages situé rue Bousquet, près du boulevard des Laurentides.

À ce moment, de la fumée sortait du premier étage. L’évacuation était en cours et a été complétée par les pompiers.

Les pompiers ont contrôlé les flammes en pas moins de six minutes. À l’intérieur d’un logement, ils ont découvert un chaudron d’huile oublié sur la cuisinière.

«Le Service de sécurité incendie rappelle l’importance de toujours utiliser une friteuse homologuée et ne jamais laisser un chaudron sans surveillance dans la cuisine», de souligner le chef Delisle.

Les dégâts causés par le feu sont évalués à 5000 $ pour le bâtiment et 10 000 pour son contenu. Cette fois, ce sont deux personnes qui devront se reloger.

Notons encore qu’aucun avertisseur fonctionnel ne se trouvait dans un des huit appartements du bloc, tout comme dans ceux du boulevard Lévesque Est, plus tôt dans la soirée.

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page