Connectez-vous à nous

Nouvelle caserne à Chomedey

Actualités

Nouvelle caserne à Chomedey

À compter de 2014, Chomedey aura une nouvelle caserne de pompier. Celle-ci se dressera à l’angle des boulevards du Souvenir et Armand-Frappier.

Elle remplacera la caserne attenante à l’hôtel de ville. «Cette nouvelle caserne répondra plus adéquatement à la nouvelle réalité urbaine du centre-ville», a mentionné le maire Alexandre Duplessis, lors de la présentation du budget, le 10 décembre.

«On est très satisfaits, affirme Richard Carpentier, président de l’Association des pompiers de Laval. C’est un besoin criant. Nos installations étaient un peu désuètes, elles ne sont pas en mesure d’accueillir de nouveaux camions. Il n’y a pas beaucoup d’espace de travail à l’intérieur.»

Rappelons qu’en mai 2011, l’étroitesse de la caserne avait fait la manchette, alors qu’un nouveau camion échelle devait être affecté à la caserne de Sainte-Rose parce qu’il n’entrait pas dans le garage de celle de Chomedey. Après des protestations des pompiers, le véhicule a finalement été assigné à la caserne 2 et une installation s’apparentant à un abri Tempo avait été ajoutée.

La plus sollicitée

En plus d’être la plus sollicitée des neuf casernes de Laval, la caserne 2 était, en 2009, la 4e plus occupée au Canada, selon un classement effectué par le magazine américain Firehouse.

Les pompiers de Chomedey sont appelés à intervenir autant pour une désincarcération d’un véhicule, un sauvetage nautique, un sauvetage en hauteur ou un incendie dans le parc industriel. Ils reçoivent deux fois plus d’appels que leurs collègues.

LEED

Tout comme la caserne de Sainte-Dorothée, le nouvel édifice qui coûtera 5,4 M$ sera construit en respectant les normes LEED.

Dix pompiers et quatre officiers seront affectés à la caserne 2. En plus des camions et de l’équipement déjà en place, la caserne comptera également une unité d’élévation, une autopompe de réserve, une embarcation nautique et des équipements pour intervenir lors de situations impliquant des matières dangereuses.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page