Connectez-vous à nous

Manifestation contre le projet IGSR sur la rivière des Mille Îles

lidl opening times today

Projet IGSR

Manifestation contre le projet IGSR sur la rivière des Mille Îles

Une manifestation silencieuse contre le projet de développement immobilier IGSR a eu lieu le samedi 8 août sur la rivière des Mille Îles.

Celle-ci était organisée par le groupe Citoyens-nes contre le projet de développement immobilier IGSR dans Sainte-Rose.

Les centaines de participants présents à l’événement se sont rassemblés à la Berge des Baigneurs, derrière l’église Sainte-Rose, avant de se diriger vers l’île Gagnon en kayak, canot et planche à pagaie. D’autres ont plutôt suivi le parcours cyclable qui longe la rivière entre la Berge des Baigneurs et le pont Marius-Dufresne pour faire savoir leur désaccord vis-à-vis ce projet.

IMG_0068
IMG_0116
IMG_0012
IMG_0175
IMG_0185
IMG_0063
IMG_0155
IMG_0169
IMG_0019
IMG_0001
IMG_0144
IMG_0146
IMG_0096
IMG_0026
IMG_0168
IMG_0074
IMG_0058

(Photos 2M.Media – Nicholas Pereira)

«Les projets de densification ne sont pas à leur place dans la zone patrimoniale de Sainte-Rose, particulièrement à proximité des berges, notait Luc Falardeau, citoyen et porte-parole de l’événement, avant le départ des embarcations. Le promoteur s’obstine à vouloir développer l’île Gagnon à l’encontre de la volonté claire des citoyens.»

La Fondation Rivières, Nature Québec, le Conseil régional de l’environnement de Laval, le Centre d’interprétation de l’eau le mouvement Laval en transition et plusieurs autres organismes s’opposant au projet étaient également présents sur place pour soutenir cette initiative citoyenne.

L’objectif de faire la manifestation de façon silencieuse était de laisser toute la place à la nature de l’endroit qui serait à risque si le projet voyait le jour.

Décision insatisfaisante

Par ailleurs, plusieurs participants se disaient insatisfaits de la décision rendue par la Ville de Laval la veille de l’événement. Bien que celle-ci force le promoteur à revoir le projet, elle lui permet de le retravailler et tenter d’aller de l’avant.

«Nous avons réussi à freiner l’élan de la Ville, mentionne Karine Cliche, citoyenne et aussi porte-parole de l’événement. Nous sommes contents, mais on sait lire entre les lignes: ce que la Ville dit, c’est qu’elle rejette le projet dans sa forme actuelle et renvoi le promoteur à sa table à dessin. […] Tout ce que fait la Ville, c’est de passer le fardeau aux citoyens. Nous, on dit qu’on n’en veut pas de ce projet-là et elle nous répond « de quelle couleur voulez-vous les murs? ».»

Le regroupement considère aussi que les éléments écoresponsables liés au projet par le promoteur semblent davantage faire partie «d’un plan de marketing».

Craintes du voisinage

À l’occasion de cette manifestation, des citoyens dont la résidence fait face au côté ouest de l’île Gagnon ont fait part de leurs craintes au Courrier Laval.

Certains habitent l’endroit depuis plus de 25 ans et soutiennent que les grands arbres, les animaux sauvages, le calme et la végétation sont ce qui fait la beauté de l’endroit.

Ils considèrent l’île Gagnon comme la prolongation logique du parc de la Rivière-des-Mille-Îles et espèrent que le projet ne verra jamais le jour pour préserver l’authenticité de l’endroit.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page