Connectez-vous à nous
lidl opening times today

COVID-19

Les ratios de nuit de la Résidence Riviera inquiètent la FIQ

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a révélé mercredi son palmarès des pires ratios de soins par patients dans les centres d’hébergement et de soins longue durée (CHSLD) du Québec.

La Résidence Riviera, qui est représentée par la FIQ, est le seul établissement lavallois se retrouve au sein de ce document.

Celle-ci fait partie des établissements privés conventionnés classés dans la catégorie de situation très dangereuse. On y retrouve seulement 2 infirmières et 1 infirmière auxiliaire offrant des soins directs pour 128 patients lors des quarts de nuit.

La publication de ces données survient deux jours après une manifestation simultanée qui a eu lieu sur le pont Jacques-Cartier, à Montréal, et le pont de Québec. La FIQ revendique une diminution de la surcharge de travail et une amélioration des ratios.

Lors de 16 projets pilotes effectués en mars 2018, les professionnelles en soins auraient notamment observé une diminution des risques de chute chez les patients, un meilleur contrôle de la douleur, une diminution de certains médicaments et plusieurs autres effets positifs.

«Le message de la FIQ est très clair, nous n’avons plus à prouver que la solution des ratios est une voie incontournable pour redonner la capacité à nos membres de soigner, a mentionné Nancy Bédard, présidente de l’organisation syndicale, par voie de communiqué. Le gouvernement n’a-t-il pas encore reçu assez de témoignages, de faits et d’histoires dramatiques? Qu’attend-il pour agir maintenant, c’est urgent!»

Rappelons que François Legault, premier ministre du Québec, avait mentionné la veille qu’il était «prêt à faire des efforts financiers pour réduire la surcharge de travail» des infirmières, tout en mentionnant qu’il ne pourrait leur accorder des augmentations salariales supérieures à l’inflation.

Données erronées

Bien qu’elle comprend la situation difficile à laquelle font face les infirmières et infirmières auxiliaires, l’Association des établissements privés conventionnés (AEPC) a condamné l’utilisation de ces données plus tard en soirée.

Celle-ci considère qu’elles sont «erronées» et «trompent la population» en discréditant le travail effectué par ses membres au quotidien.

«L’AEPC s’explique mal l’utilisation d’une méthodologie qui, premièrement, n’est pas robuste scientifiquement et, deuxièmement, n’est pas claire», a affirmé Annick Lavoie, directrice générale de l’organisation, par voie de communiqué.

Parmi ses reproches, l’AEPC note une méthodologie qui ne «représente pas la réalité de la structure clinique quotidienne» et l’identification des catégories qui utilise des termes subjectifs.

L’Association ajoute que les structures cliniques qui sont présentement mises de l’avant dans les établissements privés conventionnés permettent d’obtenir des ratios de personnel par résidents qui respectent les «échelles Voyer» utilisées comme mesure de référence.

Tests de dépistage

Le nombre de tests de dépistage effectués par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval est en baisse pour une deuxième semaine de suite.

En effet, un total de 4818 tests ont été faits du 13 au 19 octobre. Il s’agit d’une baisse de 900 par rapport à la période précédente.

Un sommet de 889 personnes dépistées a été atteint le mardi 13 octobre.

À titre de comparaison, 7583 tests de dépistage ont été effectués il y a deux semaines, soit du 28 septembre au 4 octobre.

Bilan lavallois

Avec un bilan de 8754 personnes testées positives à la COVID-19, Laval a connu une hausse de 48 cas en 24 heures. Le total de décès depuis le début de la pandémie demeure stable à 706.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval cumule également 7496 guérisons, ce qui signifie qu’il y a désormais 552 cas actifs confirmés (-44) sur le territoire lavallois.

Parmi les personnes touchées, 16 sont hospitalisées, dont 7 aux soins intensifs.

Bilan en CHSLD et RPA

Deux centres d’hébergement et de soins longue durée (CHSLD) et deux résidences privées pour aînés (RPA) de Laval sont présentement touchés par la COVID-19.

Parmi ceux-ci, le CHSLD Idola-Saint-Jean est celui qui présente le plus haut taux d’infection à 6 %. On y dénombre 10 cas.

Voici la liste complète des CHSLD et RPA touchés :

  • CHSLD Idola-Saint-Jean : 10 cas et 6 % d’infection;
  • Manoir Saint-Patrice : 1 cas et 2 % d’infection;
  • Villa Sainte-Rose : 2 cas et 2 % d’infection;
  • Les Résidences Soleil – Manoir Laval : 2 cas et 0,2 % d’infection.

Situation provinciale

Au Québec, le bilan est maintenant de 96 288 cas et 6074 décès.

  • Laval : 8754
  • Montréal : 39 935
  • Laurentides : 5898
  • Lanaudière : 6363
  • Montérégie : 14 086
  • Capitale-Nationale : 7697
  • Mauricie – Centre-du-Québec : 3705
  • Estrie : 2405
  • Outaouais : 2131
  • Chaudière-Appalaches : 2782
  • Bas-Saint-Laurent : 416
  • Saguenay-Lac-Saint-Jean : 847
  • Nord-du-Québec : 9
  • Abitibi-Témiscamingue : 245
  • Côte-Nord : 168
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 735
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 14
  • Nunavik : 29
  • Hors Québec : 67
  • Région à déterminer : 2

Au total, 565 personnes sont toujours hospitalisées, dont 94 aux soins intensifs.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page