Connectez-vous à nous

Les Prédateurs de Laval éliminés

Hockey

Les Prédateurs de Laval éliminés

HOCKEY. Les Prédateurs de Laval ont tout donné dans le quatrième match de la série quart de finale de la Coupe Vertdure de la Ligue nord-américaine de hockey, le 22 mars, au Colisée de Laval. Toutefois, ils se sont inclinés 4 à 3, subissant ainsi l’élimination en quatre joutes.

Commentaires

La victoire était obligatoire pour les Lavallois afin de poursuivre les séries éliminatoires, mais les Marquis de Jonquière ont sonné le glas en prolongation.

Simon Laliberté a joué les héros en comptant à mi-chemin de la période de surtemps, permettant aux champions en titre de balayer la série.

Contrairement aux hommes de Serge Forcier, l’attaque massive des Marquis a roulé à fond, alors que les unités spéciales ont marqué les trois buts en temps règlementaire.

Si les partisans des Prédateurs ont été déçus de l’élimination hâtive de leurs favoris, ils ont apprécié le combat de Steve Bossé qui a eu le meilleur sur Sean McMorrow au premier vingt.

Un beau retour

Les Marquis avaient bien l’intention de retourner à Saguenay avec quatre victoires en poche. Hugo Charpentier, Jean-Michel Bolduc et Jonathan Paiement ont donné une avance de 3 à 0 aux visiteurs après 40 minutes de jeu.

Mais, les Lavallois n’avaient pas dit leur dernier mot. Ils ont rebondi avec trois buts sans riposte au dernier tiers, forçant la prolongation.

David Massé, Olivier Daunais et Chris Doyle ont tour à tour fait bouger les cordages.

Massé, absent lors du troisième match en raison d’une suspension, a participé aux trois filets en ajoutant deux aides.

«Les gars ont tout donné dans ce dernier match, mais nous avons manqué d’opportunisme. C’est d’ailleurs l’histoire de la série. De plus, notre avantage numérique n’a pas produit», analyse Serge Forcier.

L’absence de l’attaquant Pierre-Luc O’Brien (blessé) et du gardien Martin Corbeil (départ) a causé la perte des Lavallois. «Pierre-Luc était un des meilleurs compteurs de la Ligue. Il patrouillait le meilleur trio avec Mathieu Brunelle et Juraj Kolnik. Ces derniers ne semblaient plus avoir de repères sans O’Brien. Même si César a bien fait devant le filet, Corbeil était un des meilleurs du circuit», enchaîne-t-il.

Une correction

Par ailleurs, les protégés de Forcier ont encaissé une sévère correction de 8 à 1 face aux Marquis, le 20 mars, au Palais des Sports de Saguenay. Pourtant, Mathieu Brunelle, qui a réussi l’unique but des Prédateurs, avait permis aux siens de prendre les devants 1 à 0 après 13 minutes de jeu au premier vingt. Puis, les Marquis ont compté huit filets sans riposte, savourant une troisième victoire consécutive.

Après avoir vu cinq joueurs différents déjouer son cerbère Stéphane César, Forcier a décidé d’envoyer Jean-Christophe Blanchard devant la forteresse lavalloise.

Le meilleur à venir

Serge Forcier croit que le meilleur est à venir pour les Prédateurs. «Le noyau est bon. Il ne reste qu’à greffer quelques joueurs et le succès va venir. Je suis très fier de l’effort de mes gars. Malgré les embûches, nous avons connu une bonne saison. J’espère être de retour l’an prochain», termine-t-il.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page