Connectez-vous à nous

Les joueuses lavalloises veulent faire leur place

lidl opening times today

Hockey

Les joueuses lavalloises veulent faire leur place

Comme leurs comparses professionnelles, les jeunes adeptes du hockey doivent tenter de faire leur place dans un environnement à prédominance masculine.

L’Association de hockey féminin de Laval, qui regroupe près de 250 joueuses, est l’une des organisations qui travaillent fort pour renouveler l’intérêt des jeunes filles année après année.

«Le nombre d’inscriptions vient par vague, notamment après les Jeux olympiques, mais nous sommes stables depuis quelques années, explique Julie Bédard, présidente de l’Association. Par contre, il y a un manque à combler au sein de la relève et des plus jeunes catégories d’âge.»

Pour ce faire, des portes-ouvertes sont organisées, ce qui permet aux intéressées d’essayer de jouer lors d’une pratique ouverte à tout le monde.

Hockey Québec fournit également une trentaine d’équipements, ce qui permet de faire l’expérience de ce sport sans avoir l’obligation de se procurer l’équipement complet.

«Il y a plusieurs jeunes filles qui viennent et s’inscrivent tout juste après», ajoute Mme Bédard.

Implication

La structure du hockey féminin est sensiblement la même que celle de son homologue masculin.

Toutefois, à partir de la catégorie pee-wee, les circuits prennent un tournant provincial.

«La ligue regroupe des formations de l’Outaouais, de Québec et Sherbrooke, poursuit la présidente. Dans un monde idéal, on essaie de séparer les équipes en deux divisions pour réduire les déplacements, mais ce n’est pas toujours possible.»

Ainsi, l’implication des parents est d’autant plus importante pour permettre aux joueuses de poursuivre leur cheminement.

Dans la catégorie élite, le manque de joueuses a mené vers une association avec les équipes de Montréal.

Il arrive également que des athlètes de l’extérieur se joignent aux formations.

Scolarité

À la fin de leur parcours dans le hockey mineur, les jeunes filles ont la chance d’avoir des débouchés pour poursuivre leur cheminement dans le hockey.

«Elles ont toutes la possibilité d’aller jouer dans d’excellents programmes de hockey au niveau collégial et universitaire, ajoute Julie Bédard. Elles peuvent donc pratiquer leur passion et poursuivre leur parcours scolaire.»

Dans les prochaines semaines, la plupart des jeunes joueuses prendront part à la Coupe Dodge qui est l’aboutissement de la saison 2019-2020.

Elles auront la chance de représenter leur région et d’affronter les meilleures équipes du Québec.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page