Connectez-vous à nous
Price
(Capture d'écran - Twitter du Rocket de Laval)

Hockey

Le Rocket complète sa saison avec Price et Gallagher

Le Rocket de Laval disputera le dernier match de sa saison 2020-2021 face aux Marlies de Toronto lundi soir au Centre Bell.

Pour l’occasion, deux visages familiers des amateurs se joindront à l’équipe : Carey Price et Brendan Gallagher. Les deux vétérans des Canadiens de Montréal disputeront effectivement un premier match avec le club lavallois afin de reprendre la forme en vue des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Price n’a pas joué dans la Ligue américaine de hockey depuis la saison 2007-2008, tandis que Gallagher a donné ses derniers coups de patin dans ce circuit lors de la campagne 2012-2013. À ce moment, le club-école de l’organisation était toujours situé à Hamilton, en Ontario.

«Ça arrive à un bon moment pour nos gars, a commenté Joël Bouchard lors d’un point de presse. Avoir Carey et Gally, ça amène une énergie différente. Les gars sont des étoiles de la LNH. […] C’est une belle récompense pour nos joueurs de pouvoir vivre ce moment-là avec eux ce soir.»

Selon Bouchard, Price devrait jouer seulement la première moitié de la rencontre.

De son côté, Gallagher complétera un trio en compagnie de Jordan Weal et Rafaël Harvey-Pinard. Le pilote du Rocket souhaite le faire jouer dans des positions similaires à ce qu’il est habitué avec les Canadiens.

«C’est de recréer un peu la charge de travail qu’il va avoir à faire en séries éliminatoires dans quelque jours, complète Bouchard. Il n’a pas joué depuis un bon bout de temps, donc il va y avoir une question de timing.»

Saison remarquable

L’entraîneur-chef de la formation lavalloise a également profité de son point de presse pour encenser ses joueurs au terme de cette saison historique. Le Rocket présente actuellement une fiche de 23-8-4 et a remporté le titre de la division canadienne il y a quelques semaines.

«C’est impressionnant ce que les gars ont pu accomplir, estime le principal intéressé. Il faut donner crédit aux joueurs qui ont buy-in. Nous avons fait avec trop de vétérans, puis beaucoup de blessés. On a été confrontés à l’alignement en montagnes russes de la ligue américaine et les performances sont toujours restées à la hauteur.»

Il croit d’ailleurs que les résultats de cette année reflètent le travail entrepris lors de son arrivée à la barre de l’équipe trois ans plus tôt et que les joueurs récoltent tous les efforts déployés lors des saisons plus difficiles.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page