Connectez-vous à nous
Division
Du 14 mars au 4 avril, le Rocket a connu une séquence de 12 matchs consécutifs sans perdre en temps réglementaire. (Photo gracieuseté – François Lacasse – L’Aréna du Rocket Inc.)

Hockey

Le Rocket remporte un premier titre de division

Le Rocket de Laval a remporté, le 4 mai, un premier titre de division dans sa jeune histoire malgré une défaite de 4 à 3 subie en prolongation face aux Marlies de Toronto.

L’équipe avait besoin d’un seul point pour confirmer ce sacre, et ce, bien qu’il restait toujours sept matchs à disputer au calendrier régulier. En effet, le Moose du Manitoba, qui est au deuxième rang de la division canadienne, ne peut déjà plus rejoindre le club lavallois qui présentait une fiche de 22-5-3 après cette joute.

«Il faut donner crédit aux joueurs qui ont été ici toute l’année, a noté le capitaine Xavier Ouellet au terme de ce match. Le groupe de vétérans a pris cela en charge. Il y a aussi eu beaucoup de blessés et des jeunes sont entrés dans l’alignement. On a démontré qu’on est une organisation qui veut gagner et qui prend ça au sérieux.»

Malheureusement, cette excellente saison ne pourra pas se poursuivre en séries éliminatoires, car la Ligue américaine de hockey a annoncé l’annulation du tournoi printanier. Joël Bouchard, entraîneur-chef de l’équipe, dit ne pas s’en faire outre mesure.

«On a donné du millage aux joueurs malgré la situation de pandémie, mentionne-t-il. Je trouve que nos jeunes joueurs ont beaucoup progressé. Il faut gérer ce qu’on peut gérer.»

Rajeunissement

Les recrues Joël Teasdale et Rafaël Harvey-Pinard sont parmi celles qui ont été les plus impressionnantes dans l’uniforme lavallois depuis le début de la saison. Ils sont tous deux classés dans le top 5 des marqueurs du Rocket avec six matchs à disputer.

«Je joue avec des gars d’expérience, donc j’essaie de tirer le maximum de ça et d’apprendre d’eux autres, précise Harvey-Pinard. Comme je l’ai déjà dit, c’était une année d’adaptation. Je voulais vraiment être comme une éponge et acquérir le maximum d’expérience.»

Il ne faudrait également pas oublier Ryan Poehling qui se classe au sommet des marqueurs de l’équipe. Le choix de première ronde des Canadiens de Montréal en 2017 a obtenu 11 buts et 25 passes en 28 rencontres. Cela représente une belle amélioration par rapport à sa production de 13 points en 36 matchs l’an passé.

L’Américain vient toutefois de subir une blessure au poignet qui a mis fin à sa saison.

Chez les vétérans, Jordan Weal a joué un rôle important. Après une année complète à Montréal l’an dernier, il est arrivé à Laval avec la bonne attitude, ce qui lui a permis de cumuler 22 points en 28 parties. Les Québécois Alex Belzile et Yannick Veilleux ont aussi connu leur part de succès, même s’ils ont manqué quelques matchs.

À la défense, la belle surprise de la saison se nomme Corey Schueneman. Le natif de Brighton, aux États-Unis, s’est démarqué par la qualité de son jeu dans les trois zones et son excellent coup de patin. Il a d’ailleurs été récompensé en recevant un contrat à deux volets par les Canadiens pour la saison prochaine.

Motivation

Maintenant, l’une des missions de Joël Bouchard sera de garder ses troupes motivées pour le dernier droit du calendrier régulier, puisque les matchs n’auront plus d’enjeu particulier. Il assure toutefois que les joueurs se mettent eux-mêmes au défi et qu’il ne craint pas un relâchement de leur part.

«Mon job est de travailler avec les joueurs et m’assurer qu’ils se développent, explique-t-il. Les performances de l’équipe doivent être à la hauteur et on doit sentir que les gars viennent pour jouer. […] Tant qu’il y aura un tableau indicateur, le but sera de gagner.»

Le pilote lavallois devra composer avec plusieurs absents de taille, car le club a annoncé que Teasdale, Joseph Blandisi et Michael Pezzetta devront tous subir une opération chirurgicale qui met fin à leur saison, ce qui s’ajoute à l’absence de Poehling.

Rappelons que la formation de l’île Jésus affrontait les Senators de Belleville le 7 mai, avant de conclure sa saison avec cinq affrontements face aux Marlies de Toronto, dont les trois derniers auront lieu au Centre Bell.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page