Connectez-vous à nous

Le geste violent d’Éric Laplante enflamme le Web

Hockey

Le geste violent d’Éric Laplante enflamme le Web

HOCKEY. Une vidéo virale, qui a été vue par près de 20 000 personnes, circule sur les réseaux sociaux, montrant Éric Laplante, des Prédateurs de Laval, poser un geste violent à l’égard de Michael Ward, du 3L de Rivière-du-Loup, le 27 novembre.

Commentaires

On y voit le robuste attaquant empoignant la tête de son adversaire, la projetant violemment sur la surface glacée. Il a fait un mouvement de lutte, similaire au marteau-pilon. Assommé, Michael Ward a tenté de se relever, puis s’est écroulé sur la glace.

Les partisans et internautes ont qualifié le geste de «disgracieux, irréfléchi et dangereux».

Suspension

Denis Boisvert, vice-président aux communications, affirme que l’incident Laplante a été automatiquement jugé par le comité de discipline. Le fautif purgera quatre parties de suspension.

Le commissaire de la LNAH, Michel Godin, n’avait jamais vu une prise de lutte et il espère que c’était la dernière fois qu’il en voyait une.

«C’est un geste qui n’a pas sa place dans la LNAH et que nous essayons d’enrayer. Personne n’accepte ce geste, ni la Ligue, ni les organisations», a confié M. Godin.

«Il y a moins de cas de discipline. Ils sont moins lourds que par le passé, car les règles sont plus sévères. Des débordements, nous n’en voulons plus» a-t-il poursuivi.

Le commissaire n’a pas caché que la LNAH préconisait le jeu viril et robuste, mais contrôlé. «Ceux qui ne respecteront pas ces cadres-là seront punis.»

Cas isolé

Hugo Lusignan, copropriétaire des Prédateurs, trouve déplorable le geste de son joueur et le qualifie de cas isolé. «Éric regrette. Il a écopé d’une suspension et ce ne sera pas contesté par l’équipe. Il sera privé de quatre parties de salaire», a-t-il fait savoir.

«Nous ne sommes pas très heureux. Nous avons de bons joueurs et avons un bel esprit d’équipe. C’est la première fois que je voyais un tel geste au hockey. Je ne veux plus en voir et les joueurs sont au courant», a poursuivi celui qui rencontrera au terme de la sanction imposée le principal intéressé.

Casier judiciaire

L’homme fort a un casier judiciaire très chargé. Il a été condamné à neuf ans de prison en 2007 pour homicide involontaire, un événement qui avait fait couler beaucoup d’encre.

Laplante a déjà porté les couleurs des Remparts de Québec, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Il a aussi été repêché par les Sharks de San Jose dans la Ligue nationale de hockey (LNH), sans jamais jouer un seul match.

Autre texte à lire: 10 combats, 170 minutes de pénalité et 1 défaite face à Rivière-du-Loup.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page