Connectez-vous à nous

Le feu hypothèque quatre commerces de Pont-Viau

Faits divers

Le feu hypothèque quatre commerces de Pont-Viau

FAIT DIVERS. Les flammes ont créé leur lot de ravages dans un bâtiment commercial situé au 218, boulevard des Laurentides, connu sous le nom généraliste de Chirokiné, où se trouve différents services de massothérapie, esthétique et soins physiques, le 20 avril.

Commentaires

Il était 16h43 quand l’employé d’un salon d’esthétique a entendu des crépitements provenant du mur de son local installé au sous-sol, avant d’en voir sortir une fumée sans équivoque.

Une défectuosité d’un appareil électrique venait de provoquer un court-circuit et entraîner un début d’incendie dans la structure de l’établissement de deux étages en bois et briques.

Arrivant sur place à 16h43, les premiers des 19 pompiers requis dans l’intervention ont repéré la fumée et commencé à s’attaquer au feu. Pendant ce temps, l’évacuation d’une douzaine de personnes était complétée, l’alarme ayant fonctionné adéquatement. À 17h18, la situation était sous contrôle.

Les quatre locaux commerciaux de l’endroit ont été touchés. Occasionnés par le feu, la fumée, l’eau et l’exploration, les dommages sont évalués à 125 000 $ pour le bâtiment et 60 000 $ pour son contenu.

Il était 16h43 quand l’employé d’un salon d’esthétique a entendu des crépitements provenant du mur de son local installé au sous-sol, avant d’en voir sortir une fumée sans équivoque.

Une défectuosité d’un appareil électrique venait de provoquer un court-circuit et entraîner un début d’incendie dans la structure de l’établissement de deux étages en bois et briques.

Arrivant sur place à 16h43, les premiers des 19 pompiers requis dans l’intervention ont repéré la fumée et commencé à s’attaquer au feu. Pendant ce temps, l’évacuation d’une douzaine de personnes était complétée, l’alarme ayant fonctionné adéquatement. À 17h18, la situation était sous contrôle.

Les quatre locaux commerciaux de l’endroit ont été touchés. Occasionnés par le feu, la fumée, l’eau et l’exploration, les dommages sont évalués à 125 000 $ pour le bâtiment et 60 000 $ pour son contenu.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page