Connectez-vous à nous
Éliminer tout risque de répercussions à long terme pour la santé de chaque enfant; éviter un maximum d’éclosion et fermeture de classes d’école; ainsi que favoriser les rapprochements familiaux durant le temps des Fêtes sont les raisons notamment évoquées par le gouvernement et la santé publique du Québec afin d’étendre la vaccination aux 5 à 11 ans. (Photo gracieuseté - Depositphotos)

COVID-19

La vaccination des 5-11 ans contre la COVID-19 débute demain

Dans un point de presse, le premier ministre François Legault a confirmé qu’avec l’autorisation des parents, cette décision demeurant un choix personnel, les 250 000 enfants âgés de 5 à 11 ans du Québec pourront être vaccinés contre la COVID-19 dès demain, mercredi 24 novembre.

Si la vaccination dans les écoles ne commencera pas avant la semaine prochaine, dès le lundi 29 novembre, il est déjà possible de s’inscrire sur Clic Santé, sinon au Québec.ca/vaccinCOVID, pour ensuite se présenter dans un centre de vaccination de masse, dont ceux du territoire de Laval, situés au Quartier Laval (630, boulevard Le Corbusier), près du magasin Dollarama; ainsi qu’à la Place Sports Experts (4855, rue Louis-B. Mayer).

Le premier ministre Legault et le ministre de la Santé Christian Dubé indiquait d’ailleurs que déjà 80 000 prises de rendez-vous avaient été confirmées dès ce mardi 23 novembre, en après-midi.

Des assouplissements sont prévus afin de permettre aux parents d’accompagner leurs enfants dans les cliniques de vaccination. Des adaptations ludiques et des outils ont aussi été développés afin de rassurer les enfants et les aider à patienter.

«Notre nation est une nation capable de se serrer les coudes quand c’est nécessaire. On va vacciner les enfants d’abord et on va lever l’urgence sanitaire ensuite»

François Legault, premier ministre du Québec

Approbation scientifique

Soulignons que cette décision fait suite à l’annonce de l’approbation, par Santé Canada, du vaccin Pfizer pour ces enfants, administré en dose réduite.

Jusqu’à maintenant, aucun vaccin n’avait été autorisé au Canada pour cette clientèle. «Ce n’est pas pour rien que le vaccin pour les enfants est sorti longtemps après ceux pour les adultes et adolescents a confié François Legault en ouverture de point de presse. Il s’est fait plus de tests un peu partout dans le monde.»

Le premier ministre a spécifié que la dose administrée aux 5-11 ans allait être le tiers de celle donnée aux adultes, avant d’ajouter qu’il n’était pas question de mettre de la pression sur personne, tout en précisant que les scientifiques sont unanimes à penser que cette mesure pourra enrayer des effets à long terme chez les enfants qui contractent la COVID-19.

«C’est vraiment un moment important aujourd’hui, nous pouvons enfin débuter la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, d’ajouter le premier ministre Legault. C’est normal de se poser des questions, de vouloir protéger nos enfants, mais si la vaccination de nos enfants arrive beaucoup plus tard que celle des adolescents et des adultes, c’est parce que les scientifiques ont pris le temps de bien étudier la question. On est parmi ceux qui ont le plus respecté les consignes. On est parmi ceux qui ont le taux de vaccination le plus élevé.»

De son côté, le Comité sur l’immunisation du Québec vient de publier un avis recommandant l’utilisation de ce vaccin pour tous les enfants de 5 à 11 ans qui ne présentent pas de contre-indication. L’intervalle recommandé est de huit semaines ou plus entre les deux doses.

Autres détails

Également, de façon plus spécifique, mentionnons que la vaccination ne sera pas offerte dans toutes les écoles primaires, mais que chacune d’elles offrira un modèle de vaccination, que ce soit en accueillant des équipes mobiles de vaccination ou en organisant du transport vers les sites de vaccination, par exemple. Les parents seront avisés sous peu de l’offre de service de l’école de leurs enfants.

«L’offre de vaccination sera flexible et accessible, d’affirmer pour sa part Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux. Je tiens à rassurer les familles du Québec: tant pour les 5 à 11 ans que pour les clientèles précédentes, le vaccin est efficace et très sécuritaire.»

Québec et la santé publique estiment qu’il sera possible de procurer une première dose à tous les enfants dont les parents le souhaitent d’ici Noël. La seconde opération de vaccination des 5-11 ans devrait s’ouvrir en février prochain.

Rappelons qu’en date du 21 novembre, la couverture vaccinale chez les Lavallois de 12 ans et plus était de 91,5 % avec au moins une dose, alors que 89% de la population est adéquatement vaccinée après avoir reçue leur deuxième dose.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page