Connectez-vous à nous

La thérapie par l’absurde et le rire de Jean-Thomas Jobin

lidl opening times today

Culture

La thérapie par l’absurde et le rire de Jean-Thomas Jobin

HUMOUR. Confronté à une autodérision galopante et insécurité chronique, le personnage aussi attachant qu’absurde développé par Jean-Thomas Jobin depuis sa sortie de l’École nationale de l’humour, au début des années 2000, entame une thérapie personnelle pour son troisième spectacle solo en carrière.

Commentaires

«Avec Apprendre à s’aimer, je parodie toute cette mode des conférences psychopop, raconte le nouveau maître de l’absurde québécois. Mon personnage se demande s’il a fait les bons choix, cherchant des sources de motivation pour lui-même et une voie pour le guider vers un mieux-être.»

Effet de surprise

Dès l’arrivée du public, celui-ci ne se doute guère que l’homme devant lui a besoin d’un tel traitement à la vue d’un décor plutôt hétéroclite. Parfois, une voix hors champ, celle-là même de Jean-Thomas Jobin, intervient tel un surmoi.

«Comme toujours, cette toile de fond ironique n’est qu’un prétexte pour faire des blagues, continue l’humoriste de 40 ans qui sera à la Maison des arts de Laval le samedi 30 janvier. On peut penser, entre autres, à ma maladresse dans le dirty talk avec les filles. C’est mon spectacle où j’ai entendu le plus de rires du public.»

Plus personnel

Grande première, l’artiste s’est inspiré de sa vie dans quelques numéros dont le principal demeure celui où il parle de ses parents.

«J’aborde nos traits de caractère et leur inquiétude d’avoir engendré quelqu’un d’aussi étrange que moi, quoiqu’ils ont leur esprit tordu à eux par moment, précise Jean-Thomas Jobin. Les gens voient que ma propre vie possède des bouts assez absurdes merci!»

Dans un autre numéro où le personnage se trouve mal outillé pour affronter la vie, celui-ci se projette dans diverses situations pour anticiper ses réactions, que ce soit un écrasement d’avion ou la sortie d’un long coma. Également, un spectateur devra s’attendre à se faire lire la bonne aventure et entraîner dans la belle folie délirante de l’humoriste.

«En plus d’être mon show le plus drôle et personnel, c’est le moins hermétique, confie-t-il. Je fais beaucoup de clins d’œil au public dont je me suis rapproché si l’on compare à mes deux premiers spectacles.»

Jean-Thomas Jobin présente son spectacle «Apprendre à s’aimer» les 30 janvier et 4 mai, à 20h, à la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page