Connectez-vous à nous
Christiane Yoakim, présidente du conseil municipal et conseillère sortante de Val-des-Arbres. (Photo 2M.Media – Archives)

Élections municipales

La présidente du conseil quittera à son tour

Après le maire Marc Demers, la conseillère de Sainte-Rose et membre du comité exécutif, Virginie Dufour, et le conseiller de Renaud, Aram Elagoz, c’est au tour de l’élue de Val-des-Arbres et présidente du conseil municipal, Christiane Yoakim, à tirer un trait sur la vie politique.

Sans surprise, Mme Yoakim a officiellement annoncé via sa page Facebook, le 3 juin, qu’elle ne solliciterait pas un 3e mandat en novembre prochain, confirmant ainsi les rumeurs que révélait le Courrier Laval le 1er février dernier.

Le départ de Marc Demers n’a rien eu à voir avec sa décision, assure-t-elle, pas plus que l’arrivée en scène du nouveau chef, Stéphane Boyer à qui elle voue d’ailleurs «une grande admiration».

Question d’âge

«Je suis moins jeune que je l’étais, confie l’élue aujourd’hui âgée de 67 ans. Quatre ans, c’est quand même assez long et je me voyais mal en haut de 70 ans être encore conseillère municipale».

Retraitée depuis 2012 de l’industrie pharmaceutique où elle a œuvré pendant plus de 30 ans en recherche et développement, Mme Yoakim, une scientifique de carrière, rappelle que son passage en politique a été marqué par «deux mandats assez mouvementés», ce qui a évidemment été pris en compte dans sa réflexion quant à son avenir politique, concède-t-elle.

À sa première élection en 2013, l’administration Demers héritait d’un «mandat atypique», alors que «tout était à refaire» au sortir d’une mise sous tutelle, souligne celle qui préside aux destinées du conseil municipal depuis ce temps. «Le deuxième mandat, en 2017, n’a pas été très facile non plus avec le départ de certains collègues [le 5 juin 2018] et la pandémie», ajoute la conseillère sortante en évoquant la crise de leadership qui avait secoué les fondations du parti sept mois suivant sa réélection.

Bilan positif

Cela étant, elle dresse un bilan positif de son expérience en politique municipale.

«Je pense sincèrement que notre administration a bien fait. C’est sûr qu’il n’y a rien de parfait, mais je pense qu’on a accompli énormément», mentionne la principale intéressée.

D’un point de vue plus personnel, elle estime avoir atteint les objectifs qu’elle s’était fixée au départ, à savoir «d’apprendre, d’aider [ses] citoyens et aussi de voir le début de la construction du viaduc [Val-des-Brises]».

Ce pont d’étagement, mis en chantier l’été dernier, permettra aux citoyens du district Val-des-Arbres de circuler plus facilement de part et d’autre de l’autoroute 440 qui le sépare du nord au sud.

«Je vais être là jusqu’à la dernière minute pour les citoyens et l’équipe», termine Christiane Yoakim, qui fera campagne aux côtés de sa successeur Anick Brunet, laquelle sera confirmée sous peu candidate dans Val-des-Arbres pour le Mouvement lavallois.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page