Connectez-vous à nous

La part du lion pour contrer l’itinérance

lidl opening times today

Actualités

La part du lion pour contrer l’itinérance

Le Réseau des organismes et intervenants en itinérance de Laval (ROIIL) a eu la main heureuse dans le cadre d’un récent appel de projets en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Des 12 initiatives communautaires retenues par le jury de sélection, 2 relèvent directement de cet organisme basé sur la rue Giroux, dans Laval-des-Rapides.

Ce Réseau qui regroupe une vingtaine d’organismes locaux et régionaux se taille par ailleurs la part du lion, obtenant le tiers (32 %) d’une enveloppe globale de 1 070 117 $ attachée à ce volet de l’Entente sectorielle 2019-2022 en soutien au développement social.

Itinéraire Laval

À lui seul, le projet Itinéraire Laval obtient un financement de 237 216 $, doublement pratiquement le 2e plus important montant consenti pour un même projet.

L’initiative consiste à déployer le magazine l’Itinéraire sur le territoire de l’île Jésus, une démarche de pré-employabilité permettant aux personnes en situation d’itinérance, fréquentant les ressources lavalloises, de devenir camelots tout en bénéficiant de soutien.

Accompagnement

Également retenu le projet de stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA), lequel vise à offrir un service de consultation et d’accompagnement auprès des personnes judiciarisées en situation d’itinérance.

«Il permettra notamment de mettre en place une réflexion partenariale visant à développer un programme alternatif de justice auprès des personnes marginalisées», peut-on lire dans le résumé du projet financé au coût de 103 600 $.

Autres sélections

Les 10 autres organismes qui ont vu leur projet sélectionné dans la foulée de  cette Entente sectorielle en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale sont les suivants:

La Maison des enfants Le Dauphin de Laval (123 281 $), Jeunes au travail (120 000 $), Sphère santé sexuelle globale (87 800 $), L’îlot – Centre de crise et de prévention du suicide de Laval (80 000 $), le Regroupement des organismes de promotion de personnes handicapées de Laval – ROPPHL (78 500 $), Groupe PromoSanté Laval (65 902 $), le Relais Communautaire de Laval (61 140 $), le

Comité de développement local de Chomedey (42 442 $), Au Panier de Chomedey (40 000 $) et La Rencontre Théâtre-Ados (40 000 $).

«Plus que jamais, nos populations les plus vulnérables ont besoin de notre soutien, a déclaré le maire Marc Demers, rappelant que ce besoin exacerbé par la crise de la COVID-19 était présent avant la crise et continuera de l’être après. C’est cette vision à long terme qui guide nos actions en matière de développement social à Laval.»

Partenaires

Les partenaires financiers derrière le volet de cette Entente sectorielle sont le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et celui des Affaires municipales et de l’Habitation, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval et la Municipalité par l’entremise du Fonds Place-du-Souvenir.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page