Connectez-vous à nous

La CAQ veut investir dans la fécondation in vitro

Actualités

La CAQ veut investir dans la fécondation in vitro

Entouré de plusieurs candidats dont Christine Mitton (Laval-des-Rapides), ainsi que de la présidente de l’Association infertilité Québec, Céline Braun, François Legault a dévoilé, le 11 septembre à l’Entraide Pont-Viau, l’engagement de couvrir les traitements de fécondation in vitro (FIV) pour les couples infertiles à partir de 2020.   

«Je ne peux pas m’imaginer la douleur de ne pas être capable d’avoir un enfant quand on rêve de fonder une famille, a-t-il déclaré. Mes garçons, c’est ce qui me rend le plus fier et le plus heureux. J’ai fait beaucoup de choses dans ma vie, mais je n’ai rien fait de plus beau et de plus important qu’eux. Tous ceux qui souhaitent avoir des enfants, on va les aider.»

L’objectif temporel de 2020 permettra d’établir de nouvelles balises pour encadrer les coûts du programme. Celui-ci tiendra notamment compte des recommandations formulées par le commissaire à la santé et au bien-être et par le Collège des médecins.

François Legault rappelle que l’infertilité est une maladie officielle, selon l’Organisation mondiale de la santé.

«De nombreux couples infertiles québécois souhaitent fonder une famille et comptent sur le régime public pour leur venir en aide, a mentionné le chef de la CAQ. Je ne m’explique pas que Philippe Couillard et Gaétan Barrette aient décidé de les laisser tomber»,

Le gouvernement libéral a aboli le remboursement des traitements de FIV au cours de son dernier mandat. (A.G.D.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page