Connectez-vous à nous
James Dhaïti invite la population à voter pour lui d’ici le 3 février alors qu’il fait partie des 12 finalistes ayant une chance de participer à l’aventure Mixmania 2014.(Photo: Mario Beauregard) 

Culture

James Dhaïti est finaliste à Mixmania 4

James Dhaïti invite la population à voter pour lui d’ici le 3 février alors qu’il fait partie des 12 finalistes ayant une chance de participer à l’aventure Mixmania 2014, la 4e édition de ce concours alliant chant et danse diffusé à VRAK TV.

Commentaires

Le danseur de Vimont espère être des huit jeunes choisis pour vivre ensemble dans un même lieu, où ils suivront cours et ateliers avant de mettre sur pied des spectacles. Un Star Académie pour adolescents, quoi!

«Je suis attiré par le défi que ça représente de te détacher de ta vie et partir vivre aux côtés de 7 inconnus, tout en côtoyant des gens du milieu qui savent ce qu’ils disent lorsqu’ils te donnent des conseils», confie James Dhaïti, 17 ans.

Passion sérieuse

On doit se rendre sur le site de www.vrak.tv pour voter pour la personne de son choix. Les gens y trouvent les clips des auditions de chacun des prétendants. Au final, ce sont quatre danseurs et quatre chanteurs qui seront sélectionnés.

«J’ai créé une chorégraphie en style libre inspiré de la musique de Mixmania 3 pour mon audition de décembre dernier, souligne James Dhaïti, dont la spécialité est la danse urbaine. J’aime l’énergie que ça donne, l’impact fort du hip-hop.»

Bon parcours

Le Lavallois est inscrit depuis l’âge de six ans à l’école Danse Mode Action, situé sur le boulevard Saint-Laurent, dans le quartier Villeray, à Montréal. Il prend part à plusieurs compétitions et des tournages chaque année, perfectionnant sa technique et son style toujours un peu plus.

«La danse permet de me laisser aller, de pouvoir me libérer de trucs sans ne plus penser à rien d’autre, comme l’école, par exemple», mentionne-t-il.

Craintes envolées

S’il est choisi, l’étudiant de l’École internationale de Laval ne pourra négliger ses résultats académiques. Chaque matinée est consacrée aux études en compagnie d’un professeur attitré à une moyenne de trois jeunes par groupe. Le participant doit ensuite se rendre à son école pour les examens.

«Notre principale crainte, à ma femme et moi, demeurait son parcours scolaire, mais une rencontre avec les organisateurs de Mixmania nous a rassurés sur ce point, note Ralph Dhaïti, le papa. Également, depuis deux ans, James a un calendrier plus chargé que le nôtre et il a réussi d’excellentes performances académiques. Il nous a prouvé qu’il était un garçon sérieux.»

S’il vise une carrière professionnelle de danseur, l’ancien de l’école Les Explorateurs garde les pieds bien ancrés au sol, puisqu’il conserve dans sa manche un plan B qui le verrait devenir dentiste, lui qui compte entrer en Sciences naturelles au Collège Montmorency en septembre prochain.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page