Connectez-vous à nous

Importante mise en garde de Santé Canada

Actualités

Importante mise en garde de Santé Canada

SUPPLÉMENT. Santé Canada avise les Canadiens que le produit de santé naturel non autorisé «Fluffy Unicorn», vendu comme supplément à l’entraînement, peut présenter de graves risques pour la santé.

Commentaires

L’agence fédérale, qui a saisi le produit chez le détaillant Shop Santé Laval du boulevard Saint-Martin Ouest, recommande aux consommateurs d’en cesser immédiatement l’utilisation et de consulter un professionnel s’ils ont des préoccupations sur leur santé.

Selon les analyses en laboratoire effectuées par Santé Canada, le «Fluffy Unicorn» contient de la synéphrine non déclarée et une concentration de caféine plus élevée que ce qu’indique l’étiquette, deux substances qu’il faut éviter de combiner.

Mortels

«Prises ensemble, la synéphrine et la caféine peuvent causer des effets indésirables graves, voire mortels», informe Santé Canada dans une mise en garde diffusée le 14 juillet.

Cette combinaison peut entraîner des étourdissements, tremblements, maux de tête et de l’arythmie, voire même des convulsions, psychoses, crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux (AVC), précise-t-on.

L’agence fédérale, qui a saisi le produit chez le détaillant Shop Santé Laval du boulevard Saint-Martin Ouest, recommande aux consommateurs d’en cesser immédiatement l’utilisation et de consulter un professionnel s’ils ont des préoccupations sur leur santé.

Selon les analyses en laboratoire effectuées par Santé Canada, le «Fluffy Unicorn» contient de la synéphrine non déclarée et une concentration de caféine plus élevée que ce qu’indique l’étiquette, deux substances qu’il faut éviter de combiner.

Mortels

«Prises ensemble, la synéphrine et la caféine peuvent causer des effets indésirables graves, voire mortels», informe Santé Canada dans une mise en garde diffusée le 14 juillet.

Cette combinaison peut entraîner des étourdissements, tremblements, maux de tête et de l’arythmie, voire même des convulsions, psychoses, crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux (AVC), précise-t-on.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page