Connectez-vous à nous

Hausse de 1,4 % du compte de taxes moyen

lidl opening times today

Actualités

Hausse de 1,4 % du compte de taxes moyen

En 2020, le compte de taxes municipales des secteurs résidentiel et non résidentiel augmentera en moyenne de 1,4 %, ce qui engendrera des revenus additionnels de 10,2 M$ dans les coffres de la Ville.

Toutefois, les propriétaires de maison unifamiliale subiront une hausse légèrement plus élevée (1,6 %), soit l’équivalent de 50 $ pour une maison évaluée à 358 000 $.

À l’inverse, ceux qui possèdent un condominium de valeur moyenne, soit 255 705 $, paieront deux dollars de moins en 2020 en raison d’une légère décroissance au nouveau rôle triennal d’évaluation, explique le directeur du Service des finances, Raymond Leblanc.

Justification

Lors du dépôt du 7e budget de son administration, le 2 décembre, le maire Marc Demers a justifié cette hausse, une sixième en autant d’années, par l’ajout de 40 M$ dans l’amélioration des services aux citoyens.

«La rigueur qui caractérise notre gestion des finances publiques nous permet de limiter la hausse du compte de taxes à 1,4 %, soit sous l’indice des prix à la consommation prévu par l’ensemble des grandes banques», a-t-il indiqué, précisant que la Ville augmente de 5,4 % ses investissements dans la mise à niveau des infrastructures et l’amélioration des services.

Faisant valoir la croissance démographique et le rattrapage nécessaire dans l’entretien des actifs trop longtemps négligés avant son entrée en poste, M. Demers a ajouté que «depuis sept ans, nous avons maintenu la charge des contribuables lavallois à un niveau égal ou inférieur à l’inflation prévue. La seule exception a été en 2015 (+ 3,2 %) lorsque le gouvernement provincial a modifié le pacte fiscal, amenant une charge excédentaire de 15 M$ pour la ville de Laval.»

Faits saillants

Entre autres réinjections de fonds aux services à la population, le budget 2020 prévoit 1,9 M$ dans les opérations déneigement, 1,5 M$ dans la planification et opération du complexe sportif Guimond, 1,2 M$ dans le rapatriement de la juridiction criminelle à la cour municipale, 800 000 $ dans la transformation du Service 311 pour traiter plus efficacement les requêtes citoyennes, 400 000 $ dans l’ajout de ressources en matière de crimes contre la personne et d’enquêtes liées aux fraudes, 400 000 $ dans la réparation d’infrastructures, 200 000 $ dans le renforcement des interventions de l’équipe d’urgence sociale auprès des personnes vulnérables et 200 000 $ pour la vigie et détection des situations à risque au Centre de la gestion de la sécurité publique.

Au chapitre du développement durable, le prochain budget injecte 85,2 M$ dans le transport collectif (84,8 M$ à l’Agence régionale de transport métropolitain et 400 000 $ à la STL pour assurer le transport lors de la Finale provinciale des Jeux du Québec l’été prochain), 1,7 M$ pour renforcer l’équipe dédiée à l’entretien, l’abattage des arbres malades et la plantation de végétaux ainsi que 100 000 $ à l’élaboration d’un premier plan d’action pour la mise en valeur, la préservation et l’aménagement des boisés lavallois.

Quant au logement social, la Ville allonge 5 M$ dans les programmes d’aide financière complémentaires à AccèsLogis et Rénovation Québec de la Société d’habitation du Québec (SHQ). Également, un fonds de 4 M$ sur trois ans permettra de financer l’achat de terrains pour construire des logements sociaux et communautaires.

À plus long terme

Dans la foulée du plan stratégique Laval 2035 – Urbaine de nature, le maire Demers affirme l’intention de son administration de bonifier de 5 % sa contribution annuelle au budget de la STL pour les cinq prochaines années.

Au programme triennal d’immobilisations (PTI) 2020-2022, il est notamment prévu d’investir 49,2 M$ dans la réfection de la chaussée et 38,4 M$ dans la mobilité durable.

M. Demers a ventilé ainsi les investissements de ce dernier poste de dépenses: 19,5 M$ en mesures d’apaisement de la circulation (trottoirs, signalisation et gestion dynamique des feux de circulation), 11 M$ dans l’implantation de mesures préférentielles pour les autobus circulant sur le boulevard Le Corbusier, 7 M$ pour le développement des réseaux de pistes cyclables et piétonnier et 900 000 $ pour l’acquisition de vélos et stations d’ancrage BIXI.

Un montant de 15,7 M$ a aussi été planifié pour le contrôle des surverses.

Précisons en terminant que le PTI 2020-2021 totalise 1,133 G$ en investissements, dont 336 M$ en 2020.

À lire également: la réaction des partis d’opposition

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page