Connectez-vous à nous

François-Xavier Ouellette et Élisabeth Paradis qualifiés pour les mondiaux

lidl opening times today

Sports

François-Xavier Ouellette et Élisabeth Paradis qualifiés pour les mondiaux

PATINAGE ARTISTIQUE. Malgré une malchance pendant leur programme libre, François-Xavier Ouellette et sa partenaire Élisabeth Paradis ont obtenu leur laissez-passer pour les Championnats mondiaux grâce à une sixième place obtenue au Championnat des quatre continents tenu en fin de semaine, à Taipei, en Chine.

Commentaires

La patineuse de Loretteville et son partenaire ont dû arrêter leur performance pendant 35 secondes lorsqu’une des bretelles de la robe d’Élisabeth Paradis s’est détachée lors d’une portée.

«C’est la première fois que ça m’arrivait en compétition. J’ai paniqué et nous avons arrêté durant d’interminables minutes. Je n’étais pas à l’aise de poursuivre avec une seule bretelle qui tenait avec un bouton à pression. François-Xavier est resté calme et a rattaché ma robe», a précisé Élisabeth Paradis lorsque jointe par le Courrier Laval, en Chine.

Les patineurs ont choisi de ne pas se diriger vers les juges, préférant rattacher la robe. Cependant, la musique n’a jamais arrêté de jouer et ils n’ont pu reprendre le segment qu’ils avaient manqué.

«Nous avons beaucoup appris avec ce problème de costume, dont bien resserrer l’agrafe de ma robe avant de commencer la présentation et surtout bien connaître les règlements concernant les interruptions de programme. Nous avons bien géré le tout», a spécifié Élisabeth Paradis.

Une formalité

Le couple en danse senior a récolté 146,94 points au terme des deux programmes. Malgré cet incident, le tandem a pris le septième rang du programme libre avec 86,79 points, leur meilleur pointage de la saison. Le duo a perdu trois points pour avoir arrêté leur chorégraphie.

«Je suis soulagé et très heureux de notre qualification pour les mondiaux, a fait savoir François-Xavier Ouellette, entraîné par Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon. Nous flottons sur un nuage. Il fallait avoir 29 points de technique. C’était une formalité. Nous sommes satisfaits d’avoir eu la quatrième meilleure note technique malgré cet incident».

Élisabeth croit que son duo a prouvé qu’il était techniquement de calibre à ce Championnat des quatre continents. «D’ici les mondiaux, nous travaillerons la présentation et notre assurance sur la glace pour augmenter la note artistique», a-t-elle conclu.

Doublé américain

Les Américains Maia et Alex Shibutani ont raflé l’or avec un total de 181,62 points. Ils ont devancé leurs compatriotes Madison Chock et Evan Bates (174,64 points), ainsi que les champions des quatre continents 2015, les Canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje (173,85 points). Les Ontariens Piper Gilles et Paul Poirier ont conclu au cinquième échelon grâce à 162,19 points.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page