Connectez-vous à nous
Érigée vers 1862, cette ancienne maison de ferme située au 2055, boulevard St-Elzéar fera place à un bâtiment à usage industriel. (Capture d’écran Google View)

Patrimoine

Feu vert pour la démolition d’une maison ancestrale

D’ici les prochaines semaines, cette maison traditionnelle québécoise située au 2055, boulevard Saint-Elzéar Ouest, dans Chomedey, ne sera plus qu’un souvenir.

Le comité de démolition de la ville de Laval, présidé par le conseiller municipal Yannick Langlois et complété par les élus Christiane Yoakim et Daniel Hébert, en a autorisé la démolition, le 26 août dernier.

Vieille de 160 ans, cette ancienne maison de ferme, qui cohabite en zone industrielle tout juste à l’est de l’autoroute 15, fera place à un bâtiment à usage industriel.

L’état de vétusté avancé du bâtiment, inoccupé depuis une vingtaine d’années, son coût de restauration très élevé et la qualité du projet de remplacement ont été pris en compte dans la décision d’accepter la demande du propriétaire de raser cet immeuble d’intérêt patrimonial, a indiqué Yannick Langlois lors d’une courte séance publique.

Évaluation patrimoniale

En 2016, la firme Patri-Arch, alors mandatée par la Ville pour recenser les immeubles patrimoniaux d’intérêt sur son territoire, estimait que «la bonne valeur patrimoniale de cette maison repose sur son ancienneté, son style architectural et son authenticité».

Dans la base de données patrimoniales de Laval, on peut également lire à propos de cette maison construite vers 1862 qu’elle témoigne du passé rural d’un secteur maintenant très industrialisé.

«La résidence est représentative de la maison traditionnelle québécoise qui domine le paysage bâti des campagnes et des villages québécois pendant la majeure partie du 19e siècle. Elle a conservé une bonne partie de ses composantes traditionnelles, dont la toiture en tôle à la canadienne, les fenêtres à battants, les lucarnes, la galerie en bois et plusieurs éléments d’ornementation, cependant elle est en mauvais état physique. Une remise en état de cette maison pourrait lui valoir une valeur patrimoniale accrue.»

Reconnaissant que la maison nécessitait des travaux majeurs, Patri-Arch recommandait alors d’en «conserver tous les éléments actuels et veiller à leur entretien».

Valeur imposable

Au présent rôle triennal d’évaluation, la valeur imposable de l’immeuble se chiffre à 765 800 $, un bond de plus de 60 % par rapport au rôle précédent qui s’établissait à 472 700 $.

À lui seul, le terrain vaut 98 % de la valeur totale, le bâtiment étant évalué à seulement 15 700 $.

Propriétaire des lieux, la compagnie à numéro présidée par Patrick Lajoie œuvre dans l’industrie du camionnage et le courtage en transport.

Ultime étape

Dans les 10 jours suivant la publication de l’avis public relativement à la demande d’un certificat de démolition-patrimoine, aucun avis d’opposition n’a été signifié au comité chargé d’étudier la demande, a mentionné M. Langlois. Même chose lors de la récente consultation publique.

Or, conformément au règlement municipal visant à protéger les immeubles patrimoniaux, toute personne peut interjeter appel de cette décision auprès du comité exécutif de la Ville dans les 30 jours suivant la décision, a rappelé le président du comité de démolition.

Pour ce faire, «l’avis motivé à cet effet» doit être transmis par écrit à l’adresse reglement@Laval.ca.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page