Connectez-vous à nous

Face à face avec une scène d’accident dans Vimont

Actualités

Face à face avec une scène d’accident dans Vimont

Des automobilistes interceptés pour vitesse, le 12 juin, sur le boulevard des Laurentides, ont vécu une expérience émotionnellement chargée, coordonnée par les services d’urgence de la ville.

Commentaires

Guidés vers le stationnement situé entre un McDonald’s et un Pharmaprix, ils se sont trouvés face à une mise en scène impliquant deux voitures délabrées, une civière occupée et des pompiers en action. Après une explication avec un policier ou un paramédical, la rencontre avec une victime de la route achevait de conscientiser les personnes au volant.

L’intervention ne durait pas plus de cinq minutes, mais l’effet était notable. «Au début, je croyais avoir été impliqué dans cet accident, a avoué Eva Gagnon, qui roulait à 67 km/h, visiblement émue. Ç’a définitivement marché. C’est un bon Reality Check. On fait tous la même erreur en oubliant les conséquences que cela peut avoir sur les autres et nous-mêmes.»

Soixante-cinq véhicules ont été interceptés lors de la 4e édition de l’activité La vitesse bouleverse des vies, une initiative du Service de Police de Laval (SPL). La plus haute vitesse enregistrée a été de 85 km/h.

«Entendre parler de la vitesse au volant, c’est une chose, mais en faire l’expérience aussi vivement, c’est plus marquant, a indiqué la porte-parole du SPL, Stéphanie Beshara. On voit tout de suite dans les yeux des conducteurs qu’il y a un impact.»

Bilan troublant

À Laval en 2017, 10 décès sont survenus lors d’accidents de la route. C’est une augmentation de 150,0% par rapport à 2016 et le plus haut chiffre des six dernières années.

La SAAQ a compté 44 blessés graves, une augmentation de 46,7% par rapport à l’année précédente, mais une diminution de 15,1% comparativement à la moyenne calculée de 2012 à 2016.

Les blessés légers étaient au nombre de 1892, une diminution de 1,9% en une année, mais une augmentation légère de 0,5% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes.

À noter que de nouvelles mesures introduites au Code de la sécurité routière entreront en vigueur le samedi 30 juin.

Guidés vers le stationnement situé entre un McDonald’s et un Pharmaprix, ils se sont trouvés face à une mise en scène impliquant deux voitures délabrées, une civière occupée et des pompiers en action. Après une explication avec un policier ou un paramédical, la rencontre avec une victime de la route achevait de conscientiser les personnes au volant.

L’intervention ne durait pas plus de cinq minutes, mais l’effet était notable. «Au début, je croyais avoir été impliqué dans cet accident, a avoué Eva Gagnon, qui roulait à 67 km/h, visiblement émue. Ç’a définitivement marché. C’est un bon Reality Check. On fait tous la même erreur en oubliant les conséquences que cela peut avoir sur les autres et nous-mêmes.»

Soixante-cinq véhicules ont été interceptés lors de la 4e édition de l’activité La vitesse bouleverse des vies, une initiative du Service de Police de Laval (SPL). La plus haute vitesse enregistrée a été de 85 km/h.

«Entendre parler de la vitesse au volant, c’est une chose, mais en faire l’expérience aussi vivement, c’est plus marquant, a indiqué la porte-parole du SPL, Stéphanie Beshara. On voit tout de suite dans les yeux des conducteurs qu’il y a un impact.»

Bilan troublant

À Laval en 2017, 10 décès sont survenus lors d’accidents de la route. C’est une augmentation de 150,0% par rapport à 2016 et le plus haut chiffre des six dernières années.

La SAAQ a compté 44 blessés graves, une augmentation de 46,7% par rapport à l’année précédente, mais une diminution de 15,1% comparativement à la moyenne calculée de 2012 à 2016.

Les blessés légers étaient au nombre de 1892, une diminution de 1,9% en une année, mais une augmentation légère de 0,5% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes.

À noter que de nouvelles mesures introduites au Code de la sécurité routière entreront en vigueur le samedi 30 juin.

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page