Connectez-vous à nous
François Legault (Photo gracieuseté)

Environnement

Électrification des bus urbains: Québec allonge 5 G$

Cinq milliards de dollars seront investis au cours des prochaines années dans l’électrification du transport urbain au Québec.

Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce ce mercredi dans la foulée de la 26e Conférence de Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur le climat (COP26) à laquelle il assiste à Glasgow, en Écosse.

Près de la moitié de ces investissements (2,4 G$) servira à l’achat de quelque 2150 nouveaux autobus entièrement électriques, ce qui permettra d’atteindre l’objectif d’électrifier 55 % des autobus urbains qui circuleront au Québec en 2030.

Le processus d’acquisition s’amorcera au cours des six prochains mois, alors que le Plan pour une économie verte (PEV) 2030 prévoit les premières livraisons d’autobus urbains électriques en 2023.

Par ailleurs, les 9 sociétés québécoises de transport en commun, dont la Société de transport de Laval (STL), disposeront d’une enveloppe de 2,6 G$ pour construire de nouveaux garages adaptés à cette technologie, convertir ceux qui existent déjà et installer les bornes de recharge requises. Le gouvernement financera 73 % des 5 G$ annoncés, les sociétés de transport complétant la mise.

«L’objectif qu’on doit se donner, c’est que le Québec soit un pôle mondial dans l’industrie des autobus et des trains électriques», a déclaré François Legault, réaffirmant le leadership québécois en matière d’électrification des transports avec la présence d’entreprises majeures dans ce domaine.

STL

Le maire sortant Marc Demers a vivement réagi, saluant ce qu’il qualifie d’ambitieuse annonce: «À l’aube de ma retraite, c’est rassurant de constater que Laval et tout le Québec se dirigent dans la bonne direction.»

Rappelons que dans la foulée d’électrification de son parc d’autobus, la STL annonçait il y a 2 ans un investissement de 200 M$ pour l’agrandissement du garage situé au 2250, avenue Francis-Hugues avec une contribution de Québec à hauteur de 89 %.

Le transporteur public lavallois, qui a mis en service cet été ses 10 premiers bus 100 % électriques, prévoit acquérir 200 nouveaux autobus électriques d’ici 2030.

UMQ

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) s’est aussi réjouie de cet investissement massif dans l’électrification des autobus urbains.

«On le dit souvent, le transport est responsable de l’émission de 45 % des gaz à effet de serre au Québec, a indiqué son président et maire de Gaspé, Daniel Côté. Les Municipalités et leur société de transport seront au rendez-vous pour entamer cette importante transition et ainsi lutter contre les changements climatiques».

L’Union rappelle au passage l’entente de collaboration stratégique conclue récemment avec Propulsion Québec – la grappe des transports électriques et intelligents – pour favoriser le développement de l’électrification des transports au Québec.

Dans le but de contribuer aux efforts du Plan pour une économie verte (PEV) 2030, les deux partenaires souhaitent notamment accroître les opportunités visant à électrifier les flottes de véhicules municipaux, entre autres, en évaluant la possibilité de mettre sur pied des regroupements d’achats et en offrant des occasions aux municipalités de se familiariser avec cette technologie ainsi que ses bénéfices.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page