Connectez-vous à nous
La prise de rendez-vous pour cette dose de rappel sera disponible dès le jeudi 25 novembre. (Photo gracieuseté - Émilie Côté)

COVID-19

Dose de vaccin supplémentaire offerte aux 70 ans et plus

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé le mardi 9 novembre, à l’occasion d’un point de presse, qu’une dose de rappel sera offerte aux personnes de 70 ans et plus qui vivent à domicile et que les personnes ayant reçu dans un premier temps deux doses de vaccin à vecteur viral pourront recevoir une dose de vaccin à ARN messager.

La décision s’inscrit à la suite de la recommandation de deux nouveaux avis du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ).

Cette dose de rappel optionnelle vise à optimiser l’efficacité de la couverture vaccinale de certaines clientèles chez qui l’immunité est en légère diminution ou chez qui l’efficacité vaccinale s’avère moins grande.

Doses de rappel pour aînés 

Les personnes de 80 ans ou plus qui vivent à leur domicile pourront recevoir une dose de rappel en respectant obligatoirement un intervalle d’au moins six mois depuis l’administration de la dernière dose. Ce sont 392 783 personnes qui sont admissibles à cette dose de rappel, offerte sur prise de rendez-vous à partir du 16 novembre.

Environ 741 933 personnes âgées de 70 à 79 ans ayant reçu leurs deux premières doses pourront également se prévaloir de cette dose de rappel si elles le désirent.

Les rendez-vous pour cette dose de rappel seront disponibles à partir du jeudi 18 novembre pour les personnes de 75 à 79 ans, et dès le mardi 23 novembre pour les personnes de 70 à 74 ans.

Un intervalle minimal de six mois depuis l’administration de la deuxième dose est obligatoire également pour cette clientèle. Précisons qu’il n’apparaît pas nécessaire, à l’heure actuelle, d’offrir cette dose de rappel aux personnes de moins de 70 ans.

Pourquoi ARN messager?

Une dose de vaccin à ARN messager, soit celui de Pfizer ou de Moderna, sera offerte aux personnes qui ont reçu deux doses de vaccin à vecteur viral tels ceux d’AstraZeneca/Covishield ou de Johnson & Johnson.

La prise de rendez-vous pour cette dose de rappel sera disponible dès le jeudi 25 novembre et celle-ci pourra être administrée aux quelque 115 783 personnes concernées. Elle devra elle aussi être administrée au minimum six mois après la dernière dose reçue.

Bien que les vaccins à vecteur viral offrent une très bonne protection contre les complications de la COVID-19, cette protection s’avère moins élevée contre les formes moins sévères de la maladie que dans le cas des vaccins à ARN messager (ARNm) ou dans celui où la personne a reçu une combinaison mixte des deux types de vaccin.

«Nous sommes très fiers que l’efficacité vaccinale au Québec soit élevée et encore bien conservée dans l’ensemble, a déclaré Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, en conférence de presse. Toutefois, puisque cette protection tend à diminuer légèrement chez les personnes âgées de 80 ans et plus, nous voulons nous assurer de mieux protéger ces personnes, de même que celles qui avaient opté pour deux doses de vaccin à vecteur viral, dont l’efficacité s’avère légèrement moins élevée. Ainsi, nous prenons les moyens nécessaires pour préserver de manière optimale la santé de la société québécoise pour les mois à venir.»

Faits saillants 

Il est à noter que la prise de rendez-vous par l’entremise de Clic Santé doit être privilégiée. Une offre de sans rendez-vous sera variablement disponible en fonction des régions et elle sera évolutive dans le temps.

500 000 doses sont en stock actuellement, mais le Québec a commandé des quantités additionnelles au gouvernement fédéral afin d’avoir toutes les doses requises pour répondre au besoin potentiel de ces 1 250 499 personnes.

Toute personne qui a bénéficié des deux premières doses peut continuer à être considérée comme adéquatement vaccinée, en dépit de la possibilité pour certaines personnes de recevoir une dose de rappel.

Les recommandations formulées dans ces deux avis du CIQ seront mises à jour au besoin en fonction des données scientifiques qui seront disponibles et de la situation épidémiologique du Québec.

Rappelons que le même produit devrait être utilisé pour la série vaccinale ainsi que pour la dose de rappel s’il est facilement disponible. Si le produit déjà utilisé n’est pas connu ou n’est pas facilement disponible, il est recommandé de compléter la vaccination avec le vaccin COVID-19 ARNm disponible sur place. Ainsi, les deux vaccins COVID-19 ARNm seront alors considérés comme interchangeables.

Les pharmacies communautaires participent à cette campagne de vaccination et offriront le vaccin Moderna comme dose de rappel aux personnes intéressées.

En septembre dernier, une dose de rappel a été annoncée pour les usagers des milieux de vie. Elle est également offerte aux personnes dialysées et immunodéprimées de 12 ans et plus.

 

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page