Connectez-vous à nous

Deux jeunes brûlés gravement en réparant un bateau

Faits divers

Deux jeunes brûlés gravement en réparant un bateau

LAVAL-DES-RAPIDES. Effectuant des réparations dans un espace restreint, en travaillant sur le moteur d’un bateau remisé dans un garage, deux jeunes hommes dans la vingtaine ont malencontreusement provoqué un début d’incendie qui les a brûlés sur plus de 50 % de leur anatomie.

Commentaires

Une source d’ignition telle une étincelle a probablement enflammé les vapeurs d’essence présentes dans l’air pour ensuite se propager aux deux malheureux, croit le Service de sécurité incendie de Laval.

L’incident s’est produit le 21 juin, l’appel au 911 étant fait à 21h46. À l’arrivée des pompiers, cinq minutes plus tard, le père d’un des garçons arrosait le bateau, alors que la victime la plus gravement touchée était demeurée à l’intérieur de la remise et que l’autre les attendait à l’extérieur.

Pendant qu’un des pompiers finissait de contrôler les flammes à 21h55, les deux autres dispensaient les premiers soins aux jeunes hommes. Ces derniers ont été transportés par Urgences-santé en direction du département des grands brûlés de l’Hôtel-Dieu de Montréal pour qu’ils soient traités d’urgence.

Heureusement, on ne craignait cependant pour la vie des victimes.

Les dommages matériels sont évalués à environ 5000 $.

Une source d’ignition telle une étincelle a probablement enflammé les vapeurs d’essence présentes dans l’air pour ensuite se propager aux deux malheureux, croit le Service de sécurité incendie de Laval.

L’incident s’est produit le 21 juin, l’appel au 911 étant fait à 21h46. À l’arrivée des pompiers, cinq minutes plus tard, le père d’un des garçons arrosait le bateau, alors que la victime la plus gravement touchée était demeurée à l’intérieur de la remise et que l’autre les attendait à l’extérieur.

Pendant qu’un des pompiers finissait de contrôler les flammes à 21h55, les deux autres dispensaient les premiers soins aux jeunes hommes. Ces derniers ont été transportés par Urgences-santé en direction du département des grands brûlés de l’Hôtel-Dieu de Montréal pour qu’ils soient traités d’urgence.

Heureusement, on ne craignait cependant pour la vie des victimes.

Les dommages matériels sont évalués à environ 5000 $.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page