Connectez-vous à nous

Des syndiqués éliminent une clause orphelin de leur convention

Actualités

Des syndiqués éliminent une clause orphelin de leur convention

ENTENTE. Les 140 travailleurs de l’usine d’assemblage Syncreon ont ratifié un nouveau contrat de travail qui met fin à une clause orphelin dans les assurances collectives.

Commentaires

Désormais, le même régime d’assurance s’appliquera donc à tous les travailleurs, peu importe leur date d’embauche», affirme le Syndicat dans un communiqué publié le 8 mai.
«Ça n’avait pas de sens pour nous que les travailleurs aient des régimes d’assurance différents selon le moment de leur embauche, explique le représentant syndical des Métallos, Luc Julien.
De fait, les Métallos, affiliés à la FTQ, revendiquent une loi interdisant les régimes d’assurance et de retraite à deux vitesses, ajoute-t-il.
Par ailleurs, l’entente d’une durée de trois ans prévoit une hausses salariale annuelle de 0,50¢/l’heure.
Gagnant-gagnant
Le porte-parole des syndiqués se réjouit de ce renouvellement de convention collective, qui arrive quelque deux mois avant l’échéance du contrat précédent, soutenant que les deux parties y trouvent leur compte.
«L’usine pourra avoir une meilleure offre de service grâce à la flexibilité accordée sur les aspects normatifs du contrat de travail. Et tous auront droit au même régime d’assurance collective, mettant ainsi fin à une discrimination envers les plus jeunes travailleurs», termine M. Julien.
Située au 1340, boulevard Dagenais Ouest, l’usine Syncreon fabrique des pièces pour le fabricant de camions Paccar.

Désormais, le même régime d’assurance s’appliquera donc à tous les travailleurs, peu importe leur date d’embauche», affirme le Syndicat dans un communiqué publié le 8 mai.
«Ça n’avait pas de sens pour nous que les travailleurs aient des régimes d’assurance différents selon le moment de leur embauche, explique le représentant syndical des Métallos, Luc Julien.
De fait, les Métallos, affiliés à la FTQ, revendiquent une loi interdisant les régimes d’assurance et de retraite à deux vitesses, ajoute-t-il.
Par ailleurs, l’entente d’une durée de trois ans prévoit une hausses salariale annuelle de 0,50¢/l’heure.
Gagnant-gagnant
Le porte-parole des syndiqués se réjouit de ce renouvellement de convention collective, qui arrive quelque deux mois avant l’échéance du contrat précédent, soutenant que les deux parties y trouvent leur compte.
«L’usine pourra avoir une meilleure offre de service grâce à la flexibilité accordée sur les aspects normatifs du contrat de travail. Et tous auront droit au même régime d’assurance collective, mettant ainsi fin à une discrimination envers les plus jeunes travailleurs», termine M. Julien.
Située au 1340, boulevard Dagenais Ouest, l’usine Syncreon fabrique des pièces pour le fabricant de camions Paccar.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page