Connectez-vous à nous

Des insulaires refusent de quitter leur résidence

Actualités

Des insulaires refusent de quitter leur résidence

INONDATIONS. Des domiciliés de l’Île-Verte et de l’Île-Roussin ont décidé, hier soir, de demeurer dans leur résidence, et ce, malgré une recommandation d’évacuation des autorités municipales.

Commentaires

Vu la submersion des ponts qui relient ces petites îles à l’île Jésus, une équipe formée de policiers, pompiers et de représentants de l’urgence sociale de la Ville et du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a effectué une tournée d’une trentaine de maisons le 6 mai en soirée pour inciter leurs occupants à évacuer les lieux.
Île-Verte
Des 22 résidences de la portion de l’Île Verte desservie par le pont de la rue Comtois, la moitié serait évacuée. Rappelons toutefois que les occupants de 8 d’entre elles avaient déjà déserté leur foyer au cours des jours précédents.
Considérant la hausse du niveau de la rivière des Prairies et le fort débit de ses eaux provoquant de l’érosion, le pont fait toujours l’objet d’une constante surveillance de la part d’ingénieurs de la Ville.
L’Île-Verte est une des trois îles formant l’archipel des Îles-Laval.
Île-Roussin
Les balises du pont menant à l’Île-Roussin devenant de moins en moins visibles et rendant l’accès à l’île très difficile, les autorités sont également allées à la rencontre des occupants de ses 17 résidences.
Si les chalets n’étaient pas occupés, les maisons principales, elles, demeurent pour le moment encore toutes habitées.
Selon les validations faites hier par les experts sur place, la structure du pont n’est pas endommagée.
Près de 200 lits
Face aux fortes précipitations annoncées ce dimanche, le Centre de coordination des mesures d’urgence rappelle que quatre centres d’hébergement disposent de près de 200 lits pour accueillir les sinistrés.
Ils sont aménagés au Centre Accès de Laval-Ouest, à la Place des aînés, à Chomedey, et aux centres communautaires Montrougeau et Jolibourg, situés respectivement à Fabreville et Sainte-Dorothée.
Dimanche matin, on recensait 28 maisons évacuées, dont 19 localisées sur l’archipel des Îles-Laval et l’Île-Roussin, à Laval-sur-le-Lac.
Les neuf autres évacuations se répartissent dans les secteurs de Sainte-Dorothée (4), Chomedey (2), Laval-Ouest (2) et Laval-des-Rapides (1).
La sécurité des quartiers évacués est assurée par une présence policière accrue, signale l’administration municipale.
Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, est attendu ce midi au Centre de coordination des mesures d’urgence de Laval, où il rencontrera les autorités municipales et fera le point sur la situation des inondations.

Vu la submersion des ponts qui relient ces petites îles à l’île Jésus, une équipe formée de policiers, pompiers et de représentants de l’urgence sociale de la Ville et du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a effectué une tournée d’une trentaine de maisons le 6 mai en soirée pour inciter leurs occupants à évacuer les lieux.
Île-Verte
Des 22 résidences de la portion de l’Île Verte desservie par le pont de la rue Comtois, la moitié serait évacuée. Rappelons toutefois que les occupants de 8 d’entre elles avaient déjà déserté leur foyer au cours des jours précédents.
Considérant la hausse du niveau de la rivière des Prairies et le fort débit de ses eaux provoquant de l’érosion, le pont fait toujours l’objet d’une constante surveillance de la part d’ingénieurs de la Ville.
L’Île-Verte est une des trois îles formant l’archipel des Îles-Laval.
Île-Roussin
Les balises du pont menant à l’Île-Roussin devenant de moins en moins visibles et rendant l’accès à l’île très difficile, les autorités sont également allées à la rencontre des occupants de ses 17 résidences.
Si les chalets n’étaient pas occupés, les maisons principales, elles, demeurent pour le moment encore toutes habitées.
Selon les validations faites hier par les experts sur place, la structure du pont n’est pas endommagée.
Près de 200 lits
Face aux fortes précipitations annoncées ce dimanche, le Centre de coordination des mesures d’urgence rappelle que quatre centres d’hébergement disposent de près de 200 lits pour accueillir les sinistrés.
Ils sont aménagés au Centre Accès de Laval-Ouest, à la Place des aînés, à Chomedey, et aux centres communautaires Montrougeau et Jolibourg, situés respectivement à Fabreville et Sainte-Dorothée.
Dimanche matin, on recensait 28 maisons évacuées, dont 19 localisées sur l’archipel des Îles-Laval et l’Île-Roussin, à Laval-sur-le-Lac.
Les neuf autres évacuations se répartissent dans les secteurs de Sainte-Dorothée (4), Chomedey (2), Laval-Ouest (2) et Laval-des-Rapides (1).
La sécurité des quartiers évacués est assurée par une présence policière accrue, signale l’administration municipale.
Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, est attendu ce midi au Centre de coordination des mesures d’urgence de Laval, où il rencontrera les autorités municipales et fera le point sur la situation des inondations.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page