Connectez-vous à nous

Déjà 20 ans bien occupés pour l’ACEF de Laval

lidl opening times today

Actualités

Déjà 20 ans bien occupés pour l’ACEF de Laval

SOCIÉTÉ. Quelque 70 personnes ont convergé vers le Cabaret de l’Avenir, le 2 novembre, pour souligner les 20 ans de l’ACEF (Association coopérative d’économie familiale) de Laval qui a aidé plus de 60 000 citoyens en matière de budget et logement depuis sa venue sur l’île Jésus.

Commentaires

«À l’époque, j’étais bénévole pour l’ACEF du Nord de Montréal, dans Villeray, et plusieurs demandes venaient de gens de Laval, raconte Micheline Côté, la fondatrice et directrice générale de l’organisme qui se faisait appeler jadis ACEF de l’île Jésus. Il y avait et il y a encore un grand besoin d’éducation financière pour faire face à l’endettement.»

Évolution marquée

Chaque année, les 6 conseillers à temps plein de l’organisme reçoivent de 200 à 300 personnes en consultation budgétaire.

«Au départ, je faisais tout toute seule, se remémore Micheline Côté. À l’époque, on voyait des gens devoir 10 à 15 000 $ pour l’hypothèque et des cartes de crédit. Aujourd’hui, avec les marges de crédit facilitées ce n’est pas rare de recevoir un jeune couple bien éduqué et déjà endetté de 40 000 $!»

Situé au 1686, boulevard des Laurentides, dans Vimont, l’ACEF rejoint aussi jusqu’à 5000 citoyens lors d’ateliers d’information sur différents sujets: contrats, bail et droits des locataires, partir en appartement, résidences pour aînés autonomes, budget et quoi faire avec ses dettes.

Volet logement

«Nous avons une action très variée, de continuer Cathy Simard, conseillère depuis 19 ans. En plus des consultations individuelles et ateliers en groupe, nous menons également des dossiers comme celui de l’énergie auprès d’Hydro-Québec ou nous avons réussi à avoir de l’ouverture sur le plan du recouvrement.»

De fait, plus de 200 locataires  aux prises avec certains problèmes (augmentation de loyer, reprise de logement, moisissure, réparations) ont fait appel à l’équipe.

Rappelons qu’en 2006, l’ACEF de Laval a mis sur pied la Table régionale des organismes communautaires autonomes en logement de Laval (TROCALL) qui a beaucoup œuvré à l’adoption d’un Code du logement lavallois, le 5 septembre.

Musique et théâtre

Pour sa soirée d’anniversaire, l’ACEF avait invité le RéseauArthist à présenter une lecture publique exclusive d’une petite pièce intitulée L’Impact illustrant services et problématiques de son quotidien.

«Les gens vont rencontrer une douzaine de personnages que l’on voit avant et après que l’ACEF soit entrée dans leur vie, d’exposer Sylvie Lemay, comédienne et directrice du Réseau ArtHist. Nous avons notamment deux jeunes amoureux ayant de bons jobs, mais qui viennent de prendre leur 9e carte de crédit pour renflouer les précédentes, un homme devenu soudainement monoparental et sa voisine, une veuve, ainsi qu’une maman nouvelle arrivante aux prises avec un voisin bruyant et propriétaire peu compréhensif.»

«À l’époque, j’étais bénévole pour l’ACEF du Nord de Montréal, dans Villeray, et plusieurs demandes venaient de gens de Laval, raconte Micheline Côté, la fondatrice et directrice générale de l’organisme qui se faisait appeler jadis ACEF de l’île Jésus. Il y avait et il y a encore un grand besoin d’éducation financière pour faire face à l’endettement.»

Évolution marquée

Chaque année, les 6 conseillers à temps plein de l’organisme reçoivent de 200 à 300 personnes en consultation budgétaire.

«Au départ, je faisais tout toute seule, se remémore Micheline Côté. À l’époque, on voyait des gens devoir 10 à 15 000 $ pour l’hypothèque et des cartes de crédit. Aujourd’hui, avec les marges de crédit facilitées ce n’est pas rare de recevoir un jeune couple bien éduqué et déjà endetté de 40 000 $!»

Situé au 1686, boulevard des Laurentides, dans Vimont, l’ACEF rejoint aussi jusqu’à 5000 citoyens lors d’ateliers d’information sur différents sujets: contrats, bail et droits des locataires, partir en appartement, résidences pour aînés autonomes, budget et quoi faire avec ses dettes.

Volet logement

«Nous avons une action très variée, de continuer Cathy Simard, conseillère depuis 19 ans. En plus des consultations individuelles et ateliers en groupe, nous menons également des dossiers comme celui de l’énergie auprès d’Hydro-Québec ou nous avons réussi à avoir de l’ouverture sur le plan du recouvrement.»

De fait, plus de 200 locataires  aux prises avec certains problèmes (augmentation de loyer, reprise de logement, moisissure, réparations) ont fait appel à l’équipe.

Rappelons qu’en 2006, l’ACEF de Laval a mis sur pied la Table régionale des organismes communautaires autonomes en logement de Laval (TROCALL) qui a beaucoup œuvré à l’adoption d’un Code du logement lavallois, le 5 septembre.

Musique et théâtre

Pour sa soirée d’anniversaire, l’ACEF avait invité le RéseauArthist à présenter une lecture publique exclusive d’une petite pièce intitulée L’Impact illustrant services et problématiques de son quotidien.

«Les gens vont rencontrer une douzaine de personnages que l’on voit avant et après que l’ACEF soit entrée dans leur vie, d’exposer Sylvie Lemay, comédienne et directrice du Réseau ArtHist. Nous avons notamment deux jeunes amoureux ayant de bons jobs, mais qui viennent de prendre leur 9e carte de crédit pour renflouer les précédentes, un homme devenu soudainement monoparental et sa voisine, une veuve, ainsi qu’une maman nouvelle arrivante aux prises avec un voisin bruyant et propriétaire peu compréhensif.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page