Connectez-vous à nous

Début de saison spectaculaire pour l’OSL

Culture

Début de saison spectaculaire pour l’OSL

Après un hommage de la Société nationale du Québec à Laval à quatre personnalités marquantes du présent, dont maestro Alain Trudel, l’Orchestre symphonique de Laval (OSL) a lancé avec audace et fougue sa 34e saison, interprétant avec brio la Symphonie fantastique, de Berlioz, après un savoureux Garbage Concerto joué en compagnie Sixtrum, le 26 septembre.

Si le nombre de sièges vides dans la salle André-Mathieu avait quelque chose de décevant alors qu’allait exploser de textures et couleurs l’un des plus grandes oeuvres jamais livrées par l’OSL, les spectateurs n’auraient jamais voulu être ailleurs.

En premier lieu, le plaisir des percussionnistes classiques de l’ensemble de percussion montréalais Sixtrum avait quelque chose de contagieux alors qu’ils ont tapé sur des conserves en métal, bouteilles vides de verre et plastique, enjoliveurs de voiture ainsi qu’une poubelle.

Le sextuor transformé en quintette pour l’occasion a scandé brillamment les rythmes des trois mouvements imaginés par le compositeur canadien Jan Jarvlep après avoir fouillé un jour son bac de recyclage.

Au retour de l’entracte, le public n’aura pas été déçu par le morceau de résistance de la soirée. Sans faille, les musiciens de l’orchestre lavallois, augmenté de nombreux effectifs pour les besoins spécifiques de la Symphonie fantastique, ont suivi à la lettre et à l’unisson les directives marquées avec intensité par maestro Trudel, de la première à la dernière note.

La réaction autant du chef que de l’orchestre en fin de concert exprimaient à juste titre une satisfaction de marathoniens décrochant la médaille d’or.

Hommages émouvants

Soulignons qu’avant d’entrer en action, la grande dame de l’art lyrique lavallois, Nicole Pontbriand, l’ancien président de la Société d’histoire et de généalogie de l’île Jésus, Maurice Prévost, ainsi que l’athlète de courses d’endurance, détenteur de trois records homologués Guiness, Yves Beauchamp, ont été honorés aux côtés d’Alain Trudel par la Société nationale du Québec à Laval.

Chacune de ces personnalités a reçu un hommage plus que mérité par son implication dans la communauté lavalloise ou le retentissement de ses exploits reconnus à travers le monde.

Prochain concert

La série Les Chambristes, qui demeure en après-midi mais déménage à l’église Saint-Maurice-de-Duvernay (1961, rue d’Ivry) cette année, débutera le samedi 20 octobre avec un air d’exotisme du côté de l’Espagne proposé par le trio Ibéria comprenant Johanne Morin au violon, Julie Trudeau au violoncelle et Michel Beauchamp à la guitare classique à sept cordes.

Les influences venues d’Orient et empreintes de flamenco seront à l’honneur. Une causerie et un léger goûter avec les musiciens sont au programme.

Quant au prochain grand concert, il mettra la musique de Leonard Bernstein en vedette le mercredi 7 novembre, avec des airs tirés de West Side Story et d’autres œuvres puissantes du célèbre compositeur et chef d’orchestre américain.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page