Connectez-vous à nous

Déboisement: dépôt de pétition

lidl opening times today

Environnement

Déboisement: dépôt de pétition

Quelques jours avant l’arrêt des travaux parlementaires pour la relâche estivale, le député de Chomedey, Guy Ouellette, a déposé une pétition de 640 signatures pour la «sauvegarde de la forêt du sentier longeant l’avenue des Bois à Sainte-Dorothée».

À la demande de citoyens du secteur Jolibourg, le député indépendant avait accepté, le 4 mai, de parrainer une pétition en ligne sur le site de l’Assemblée nationale demandant, entre autres, au gouvernement Legault d’évaluer les dégâts environnementaux découlant des mesures d’atténuation pour pallier l’impact des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Les pétitionnaires y dénonçaient «une coupe à blanc sur presque toute la longueur» des 5 kilomètres de l’avenue de Bois qui relie la montée Champagne (tout juste à l’ouest de l’autoroute 13) à la gare de Sainte-Dorothée, un déboisement couvrant une superficie deux fois plus importante que ce que la Ville de Laval avait annoncé.

Photo prise depuis le sentier urbain bordant l’avenue des Bois, quelque 150 mètres à l’ouest du boulevard Jolibourg. (Photo gracieuseté)

Reboisement

Le libellé de la pétition réclamait, par ailleurs, le reboisement du secteur une fois les travaux en cours d’aménagement terminés.

À cet égard, l’administration Demers s’était engagée à reboiser massivement les aires de travail pour compenser une perte estimée entre 1800 et 2250 arbres et arbustes, tous gabarits confondus.
La Ville prévoit ainsi planter 3520 arbres et 5280 arbustes dans les friches et bois affectés par la coupe ainsi que dans la rive du ruisseau Woodwork. On parle ici d’un minimum de six espèces d’arbres feuillus, deux espèces de conifères et cinq espèces d’arbustes.

Parallèlement, les autorités municipales prenaient l’engagement de remettre en état les terres cultivées dans l’emprise du ministère des Transports de même que le sentier boisé (aujourd’hui à découvert) longeant au nord l’avenue des Bois.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

1 commentaire

1 commentaire

  1. Isabelle

    26 juin 2020 à 12 h 19 min

    Bizarre comme article, ça laisse penser que la ville de Laval a respecté les demandes de la péition… CE N’EST PAS LE CAS, pas du tout.

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page