Connectez-vous à nous
Desriveaux
Danny Desriveaux en compagnie d’Andrée-Anne Barbeau dans les studios de RDS. (Photo gracieuseté)

Football

Danny Desriveaux, recrue dans le monde des médias sportifs

Plus jeune, Danny Desriveaux a souvent été perçu comme un joueur qui pourrait devenir entraîneur ou faire sa place dans les médias en raison de sa capacité de vulgarisation et son leadership. Le nouveau membre de l’équipe de diffusion football du Réseau des sports (RDS) peut maintenant dire «mission accomplie».

«Je me sens comme une recrue qui fait ses débuts dans la LCF [Ligue canadienne de football], mentionne-t-il à la blague. J’adore ce que je fais. Je suis vraiment excité par cette opportunité. J’essaie de faire comprendre aux gens l’importance de certaines situations ou gestes faits par les joueurs.»

À titre d’exemple, il rappelle qu’une interception n’est pas toujours la faute du quart-arrière, car elle peut aussi être causée par le receveur ou un beau jeu défensif.

(Entrevue complète avec Danny Desriveaux)

L’ancien joueur des Alouettes de Montréal, qui a remporté deux fois la Coupe Grey entre 2007 et 2011, ajoute que cette première opportunité dans les médias lui a été offerte très rapidement en raison de l’incertitude qui planait dans le contexte sanitaire actuel.

«Au début, je pensais que j’allais devoir remettre ça en 2021, car nous ne savions pas s’il allait y avoir du football, de dire celui qui a aussi gagner une Coupe Grey en 2012 comme membre des Argonauts de Toronto à sa dernière saison professionnelle. Je balance donc plusieurs choses dans mes journées présentement pour faire ce que je fais avec RDS. J’aimerais un jour pouvoir me dire que je regarde des vidéos du matin au soir et continuer de faire part de mes découvertes en ondes.»

Rappelons qu’au terme de sa carrière de joueur, le résident de Saint-François s’était joint au groupe d’entraîneurs des Carabins de l’Université de Montréal. Son passage avec l’équipe s’est étalé sur trois saisons, marqué par la conquête de la Coupe Vanier en 2014.

Il avait ensuite pris une pause de trois ans pour travailler dans le monde de la vente, avant de revenir dans le giron du football chez RDS. «À ce moment, je voulais des nouveaux défis, précise-t-il. J’avais aussi une nouvelle famille. Je voulais être plus en contrôle de mon horaire, tout en expérimentant différentes choses.»

Développement

Danny Desriveaux est passé par le programme de football mineur lavallois avant de faire ses débuts professionnels en 2007.

Malgré une diminution des programmes offerts à la relève au fil des années, il assure qu’ils bénéficient d’un meilleur coaching dès leur plus jeune âge.

Danny Desriveaux lorsqu’il évoluait pour les Bulldogs de Laval dans le Midget AAA en 1998, après avoir notamment joué pour les Cowboys de Laval – Centre-Sud. (Photo gracieuseté)

«Beaucoup de joueurs de ma génération ont été encadrés dans les programmes universitaires, mais n’ont pas eu la chance de jouer chez les pros par la suite, explique-t-il. Ils ont pu entamer une carrière d’entraîneur rapidement pour rester connectés, ce qui leur permet d’apporter un excellent bagage d’expérience aux jeunes.»

Il salue également les nombreux bénévoles qui continuent de s’impliquer en temps et en efforts dans le développement des jeunes par amour pour le sport.

Super Bowl

Par ailleurs, le Courrier Laval a profité de l’occasion pour questionner le Lavallois sur la confrontation entre les Chiefs de Kansas City et les Buccaneers de Tampa Bay qui devait avoir lieu le 7 février dans le cadre du Super Bowl.

En date du jeudi 4 février, Danny Desriveaux donnait l’avantage aux champions en titre par la marque de 31 à 24.

«J’ai l’impression que les Chiefs sont plus dynamiques, soutient l’ancien des Spiders de Richmond, en Virginie, dans la Ligue universitaire américaine (NCAA). On parle beaucoup de Tom Brady [quart-arrière de Tampa Bay], mais j’ai l’impression qu’il a quand même besoin de son entourage. Les Buccaneers sont capables de faire les bons jeux, mais ça ne pourra pas pallier pour le manque d’expérience de l’équipe [en séries].»

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page