Connectez-vous à nous

Craintes au CSSS à la suite de réductions budgétaires

Communauté

Craintes au CSSS à la suite de réductions budgétaires

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses du Centre de santé et de services sociaux de Laval (STT CSSSL-CSN) et son employeur ont une interprétation différente des budgets adoptés en juin.

Lors d’un point de presse tenu le 30 août, les représentants du STT CSSSL ont dit craindre que la réduction de 8M$ dans le budget de 464 M$ du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Laval et celle de 4 M$ dans le budget de fonctionnement du Centre intégré de cancérologie de Laval (CICL) n’entraînent des abolitions de postes et de services.

«On ne sait pas comment les coupures vont se faire. Personne ne chôme. L’inquiétude nous habite. On espère que le prochain gouvernement va nous entendre et que les 12 M$ seront remis», a lancé Marjolaine Aubé, présidente du STT CSSSL-CSN qui représente 2800 employés. Elle a précisé qu’elle n’est pas en bataille contre son employeur.

En discussion

Quelques heures plus tard, la direction du CSSS a émis un communiqué indiquant qu’elle travaille à un plan d’action pour répondre à cette réduction budgétaire. Elle souhaite que l’équilibre budgétaire soit atteint sans impact sur les soins et les services offerts et en limitant l’effet sur le personnel. En entrevue, Mathieu Vachon, porte-parole du CSSS, précise qu’il s’agit d’optimisation du budget liée notamment à l’application de la loi 100, l’organisation du travail, la gestion des achats, l’amélioration de la présence au travail et la diminution du recours à la main-d’œuvre indépendante.

Dans le cas du CICL, M. Vachon confirme qu’il existe un écart de 4 M$ entre les demandes faites pour le budget de fonctionnement et l’octroi du ministère de la Santé et des Services sociaux. «Le dossier n’est pas clos. Il y a toujours des rencontres entre le CSSS et l’Agence de la santé et des services sociaux», dit-il. Jusqu’à maintenant, les discussions ont permis de ramener à 1,1 M$ la réduction des dépenses réelles.

Le CSSS assure qu’il n’y aura pas d’impact sur l’offre de service à la clientèle et que la réduction de dépenses se fera principalement dans des services de soutien, dans des activités indirectes ou dans des projets d’optimisation.

Lors du point de presse, le STT CSSSL indiquait qu’un poste de bibliothécaire et un poste d’assistant technique en soins de santé ont déjà été supprimés au CICL.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page