Connectez-vous à nous

Cinq entreprises exportatrices honorées

Actualités

Cinq entreprises exportatrices honorées

Cinq entreprises actives à l’étranger ont été honorées, mercredi soir, par Laval Technopole dans le cadre de la soirée des MercadOr 2006 qui mettait en valeur les sociétés exportatrices les plus méritantes de la région de Laval, des Laurentides et de Lanaudière au cours de la dernière année.

Commentaires

Pour la région de Laval, MEP technologies a été désignée «Leader à l’export». Cette entreprise manufacturière spécialisée en ingénierie et en fabrication de produits métalliques de haute précision réalise 90 % de son chiffre d’affaires aux États-Unis.

Depuis que la société a percé le marché de l’Oncle Sam, en 1997, elle a décuplé ses revenus. «Nos services vont de la conception du produit jusqu’à son intégration aux installations du client», explique le président Armand Afilalo dont les produits sont fabriqués dans trois usines disséminées sur le territoire de Laval. «Nous sommes en quelque sorte un prolongement de leur service d’ingénierie», ajoute-t-il en parlant de ses clients. MEP technologies qui brasse des affaires dans les États de New-York, du Connecticut et de la Californie de même que dans les régions de Chicago et de Boston met au travail plus de 300 personnes.

Groupe Orbi Construction

La 9e édition de cette soirée reconnaissance a donné lieu au dévoilement d’une nouvelle catégorie visant à souligner les efforts consentis à une implantation à l’étranger.

Groupe Orbi Construction qui exporte principalement chez nos voisins du Sud offre des services en design, en fabrication et en installation pour des projets complexes en métaux architecturaux et en structure d’acier. En 2005, Orbi choisit de s’implanter en Floride, là où elle réalise la majorité de ses contrats américains. «Le plus difficile a été de convaincre nos clients que nous étions en mesure de les servir depuis le Québec, puisque tout est conçu et fabriqué à Laval et envoyé par camion en Floride», indique le président Carlos Stella. En affaires depuis 1990, la société exporte aux États-Unis depuis 1998, mais de façon plus intensive depuis 2001. Ses ventes américaines représentent 18 % de son chiffre d’affaires.

Ébénisterie Les Anciens

Ébénisterie Les Anciens partage avec MMC Automation le MercadOr du nouvel exportateur. Fondée en 1967, cette entreprise courtise le marché étasunien une première fois en 2000 pour s’y consacrer plus spécifiquement en 2004.

Mais le succès que connaît ce fabricant de meubles en bois massif, il le doit à la formule des trucks show qui consiste à visiter directement les clients potentiels avec un camion aménagé en salle d’exposition. «Les clients apprécient cette façon de faire qui leur permet de voir et de toucher nos produits sans se déplacer», explique le directeur marketing et développement de marché, Michel Gince. L’entreprise concentre ses activités sur la Nouvelle-Angleterre, le Connecticut, l’État de New-York et la Pennsylvanie où il réalise près de 20 % de ses revenus.

MMC Automation

Également récipiendaire du MercadOr dans la catégorie Nouvel exportateur, MMC Automation se spécialise dans la conception et la fabrication de machinerie d’automatisation servant à l’assemblage de pièces à haute vitesse.

En plus clair, il fabrique les contenants de l’industrie américaine des cosmétiques. L’an dernier, explique le président Ivan Stecko, l’entreprise a adapté ses produits et sa machinerie, ce qui lui a permis de décrocher le compte de L’Oréal dont elle est aujourd’hui le fournisseur officiel. Une carte de visite qui lui a ouvert les portes des autres grands de l’industrie. «En quelques années, nos exportations sur le marché américain des cosmétiques sont passées de 10 % à plus de 95 %», fait valoir le principal intéressé.

Technologies SynergX

Enfin, Technologies SynergX a enlevé la palme dans la catégorie «Diversification de marchés». Avec ses systèmes d’inspection du verre, cette entreprise s’est taillé une place de choix auprès des grandes multinationales de l’industrie brassicole et du verre. Outre les usines canadiennes de Labatt et de Molson, on retrouve ses systèmes dans six usines américaines de la société Miller et dans sept usines de South Africa Breweries (SAB) en Afrique du Sud. Toutes les activités en recherche et développement, d’assemblage et de contrôle de qualité se font à Laval où près de 25 travailleurs sont mis à contribution. Quant à la fabrication des systèmes, elle est donnée en bonne partie à contrat à des sous-traitants des régions de Laval, Laurentides et Lanaudière. Technologies SynergX possède aussi des bureaux à Toronto, à Paris, en Pologne et en Chine en plus d’avoir des partenaires en Corée du Sud, au Japon et dans le Sud de l’Asie. Le directeur général Stéphane Lemieux et son équipe de direction travaillent actuellement à consolider leur présence en Europe et à développer le marché de l’Asie. «Nous amorçons la commercialisation aux États-Unis, où nous sommes actuellement présents seulement parce que SAB, un de nos clients importants, a décidé d’implanter nos technologies dans les usines de Miller». Fichier: Mercador

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page