Connectez-vous à nous

Charline Labonté met en vedette l’esprit olympique canadien au Carrefour Laval

Sports

Charline Labonté met en vedette l’esprit olympique canadien au Carrefour Laval

RASSEMBLEMENT. La quadruple médaillée d’or en hockey féminin Charline Labonté invite les Lavallois à encourager les athlètes aux Jeux olympiques de PyeongChang dans un espace aménagé avec tables, chaises et trois écrans au Carrefour Laval.  

Commentaires

La jeune gardienne de but retraitée était de passage, le 8 février, pour rencontrer les gens et procéder au lancement de cet espace situé devant La Baie d’Hudson. Des écrans immersifs diffusent la couverture des Jeux olympiques par la Société Radio-Canada.

En tant que domicile officiel d’Équipe Canada, Cadillac Fairview (CF) mettra en vedette l’esprit olympique canadien jusqu’au 25 février.   

«Les espaces CFBriller représentent la première étape majeure du partenariat de 11 ans entre CF et le Comité olympique canadien (CIO), explique Danielle Lavoie, vice-présidente principale et directrice du portefeuille de l’Est du Canada chez Cadillac Fairview. Situés dans les 19 centres commerciaux de CF au Canada, dont le Carrefour Laval fait partie, les espaces CF Briller sont un lieu de rassemblement qui aidera les Canadiens à suivre les performances et réussites de nos athlètes.»

Jeune retraitée

Âgée de 35 ans, Charline a pris sa retraite du hockey en septembre dernier. Elle savait que les Jeux d’hiver de 2014 à Sotchi qu’il s’agissait de ses derniers. Elle ne voulait pas entreprendre un autre cycle de quatre ans.

«J’ai eu une belle carrière et je voulais me retirer en beauté, lance-t-elle. C’est ce que j’ai fait en poursuivant ma carrière et en gagnant la coupe Clarkson avec les Canadiennes de Montréal, en mars 2017.»

Depuis sa retraite, elle travaille pour un service de traiteur dans le quartier Rosemont et agit comme consultante en psychologie pour aider les athlètes. «C’est important pour moi de garder contact avec les athlètes, reconnaît celle qui aurait aimé œuvrer au sein du CIO. J’aime agir comme ambassadrice. On dirait que je suis devenue la porte-parole comme ancienne olympienne. J’adore cela.»

Pincement au coeur

Charline n’a pas caché qu’elle a un pincement au cœur, surtout avec l’engouement des Jeux. «On me parle beaucoup des Olympiques et je réalise que je ne serai pas là à PyeongChang pour aider l’équipe féminine de hockey. J’ai toujours un contact avec les Marie-Philip Poulain et Mélodie Daoust qui vivent encore leur rêve. On se parle  tous les jours.»

Charline suivra de près ses anciennes coéquipières et amies au petit écran. «Je leur souhaite une autre médaille d’or. Je pense bien qu’on aura droit à une autre finale États-Unis et Canada.»

Quatre fois l’or

L’athlète originaire de Fabreville a pris part à quatre Jeux olympiques et décroché quatre médailles d’or. Son plus beau souvenir est sa présence à Sotchi, même si les Jeux de Vancouver ont été magnifiques devant ses compatriotes. «J’étais blessée à Vancouver, alors je ne peux pas dire que ces Jeux ont été mes préférés. À bien y penser, je me souviendrai toute ma vie de mes quatre présences aux Olympiques.»

Dons pour les athlètes

Chaque fois que les mots-clics #CFBriller ou #CFBrighter seront utilisés dans les médias sociaux pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2018, CF versera 1 $ à la Fondation olympique canadienne et au mouvement UNIS, le principal partenaire philanthropique de CF qui est axé sur la responsabilisation des jeunes. CF donnera jusqu’à 250 000 $.

La jeune gardienne de but retraitée était de passage, le 8 février, pour rencontrer les gens et procéder au lancement de cet espace situé devant La Baie d’Hudson. Des écrans immersifs diffusent la couverture des Jeux olympiques par la Société Radio-Canada.

En tant que domicile officiel d’Équipe Canada, Cadillac Fairview (CF) mettra en vedette l’esprit olympique canadien jusqu’au 25 février.   

«Les espaces CFBriller représentent la première étape majeure du partenariat de 11 ans entre CF et le Comité olympique canadien (CIO), explique Danielle Lavoie, vice-présidente principale et directrice du portefeuille de l’Est du Canada chez Cadillac Fairview. Situés dans les 19 centres commerciaux de CF au Canada, dont le Carrefour Laval fait partie, les espaces CF Briller sont un lieu de rassemblement qui aidera les Canadiens à suivre les performances et réussites de nos athlètes.»

Jeune retraitée

Âgée de 35 ans, Charline a pris sa retraite du hockey en septembre dernier. Elle savait que les Jeux d’hiver de 2014 à Sotchi qu’il s’agissait de ses derniers. Elle ne voulait pas entreprendre un autre cycle de quatre ans.

Charline Labonté pose avec sa médaille dCharline Labonté pose avec sa médaille d’or remportée à Sotchi. 

«J’ai eu une belle carrière et je voulais me retirer en beauté, lance-t-elle. C’est ce que j’ai fait en poursuivant ma carrière et en gagnant la coupe Clarkson avec les Canadiennes de Montréal, en mars 2017.»

Depuis sa retraite, elle travaille pour un service de traiteur dans le quartier Rosemont et agit comme consultante en psychologie pour aider les athlètes. «C’est important pour moi de garder contact avec les athlètes, reconnaît celle qui aurait aimé œuvrer au sein du CIO. J’aime agir comme ambassadrice. On dirait que je suis devenue la porte-parole comme ancienne olympienne. J’adore cela.»

Pincement au coeur

Charline n’a pas caché qu’elle a un pincement au cœur, surtout avec l’engouement des Jeux. «On me parle beaucoup des Olympiques et je réalise que je ne serai pas là à PyeongChang pour aider l’équipe féminine de hockey. J’ai toujours un contact avec les Marie-Philip Poulain et Mélodie Daoust qui vivent encore leur rêve. On se parle  tous les jours.»

Charline suivra de près ses anciennes coéquipières et amies au petit écran. «Je leur souhaite une autre médaille d’or. Je pense bien qu’on aura droit à une autre finale États-Unis et Canada.»

Quatre fois l’or

L’athlète originaire de Fabreville a pris part à quatre Jeux olympiques et décroché quatre médailles d’or. Son plus beau souvenir est sa présence à Sotchi, même si les Jeux de Vancouver ont été magnifiques devant ses compatriotes. «J’étais blessée à Vancouver, alors je ne peux pas dire que ces Jeux ont été mes préférés. À bien y penser, je me souviendrai toute ma vie de mes quatre présences aux Olympiques.»

Dons pour les athlètes

Chaque fois que les mots-clics #CFBriller ou #CFBrighter seront utilisés dans les médias sociaux pendant les Jeux olympiques d’hiver de 2018, CF versera 1 $ à la Fondation olympique canadienne et au mouvement UNIS, le principal partenaire philanthropique de CF qui est axé sur la responsabilisation des jeunes. CF donnera jusqu’à 250 000 $.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page