Connectez-vous à nous

Changement d’horaires, problèmes de transports, et demandes d’agrandissement

Actualités

Changement d’horaires, problèmes de transports, et demandes d’agrandissement

Des membres du comité de parents de l’école Val-des-Arbres ont pris la parole au conseil des commissaires de la Commission scolaire de Laval (CSDL), le 19 juin, pour questionner les membres sur la vérification de l’optimisation du transport scolaire, et les horaires des classes de l’établissement.

Rappelons qu’en septembre, le début des classes de l’établissement passera de 8h40 à 7h45 pour permettre une maximisation des transports, en lien avec de nouvelles écoles et pavillons qui ouvriront dès septembre. Aucune consultation n’a été faite auprès des parents à cet effet. Le comité s’opposant à ces changements est actuellement composé de 85 personnes.

Le conseil a décidé de maintenir sa décision quant au changement d’horaire de cette école, conformément, entre autres, au respect des recommandations du Vérificateur général du Québec sur le transport scolaire et à la Loi sur l’instruction publique.

«Attendu les défis et les enjeux majeurs reliés à l’organisation scolaire des 54 écoles primaires de la CSDL regroupant plus de 24 000 élèves répartis sur l’ensemble du territoire lavallois, qui comprennent notamment la croissance significative de la clientèle régulière, handicapée et allophone, et l’ajout de 5 nouveaux bâtiments dès la rentrée scolaire […] le conseil maintient sa décision», a lu le secrétaire général de la CSDL, Jean-Pierre Archambault, après un huis clos analysant les demandes de révision de décisions de la CSDL.

Demande de navette à Léon-Guilbault

Nadine Coulombe, présidente du conseil d’établissement de l’école Léon-Guilbault, s’est adressée aux commissaires concernant l’agrandissement de l’école et l’ajout de pavillons, dès septembre prochain.

«Nous voulons un service de navette gratuit entre les pavillons LG1 et LG2, qui, je le rappelle, sont à près d’un kilomètre de distance, explique Mme Coulombe. Cette navette serait utilisée par les élèves du service de garde qui doivent changer de pavillon pour y avoir accès, et elle serait également disponible pour les élèves marcheurs dont la fratrie est séparée.»

Selon les données recueillies par Mme Coulombe, ce serait 56 familles qui se retrouveraient séparées par cette réorganisation scolaire par cycle, pour un total de 115 enfants. La présidente du conseil d’établissement et sa collègue, Emmanuelle Lévesque, ont demandé à la CSDL de s’adapter à la nouvelle réalité de l’école pour la sécurité des enfants qui devront se rendre à pied au service de garde.

«Il faut évaluer combien d’élèves vont marcher ou non, et ce sont des questions qui sont présentement difficiles à évaluer […], a expliqué Louise Lortie, présidente de la CSDL. Soyez sûrs que nous allons prendre en considération cette demande, et que nous évaluerons ce qui en est un peu avant la rentrée des classes.»

Demandes d’agrandissement au MELS

Le conseil a fait part de quelques demandes d’espaces supplémentaires et de nouvelles constructions qu’il considère comme prioritaires dû à l’augmentation de la clientèle, d’ici l’année scolaire 2017-2018. Une requête monétaire a été faite au MELS pour de nouvelles écoles primaires dans les secteurs Fabreville, Laval-Ouest, Chomedey, Pont-Viau et Laval-des-Rapides.

La CSDL a aussi fait une demande d’allocation de 5 450 000 $ pour l’agrandissement du pavillon Ulric-Debien, à Auteuil, et de 6 M$ pour l’école l’Aquarelle, à Sainte-Rose, afin d’y ajouter des locaux. Elle veut aussi une somme de 2 150 000 $ de Québec afin d’ajouter à l’école Arthur-Buies un gymnase au courant des 5 prochaines années.

«Nous sommes toujours bien heureux de faire des demandes pour faire des ajouts d’espace, mais parfois cela prend du temps à avoir des terrains», a commenté la présidente de la CSDL.

Services pour clientèle en DI

La présidente a indiqué que la priorité de la CSDL pour les écoles secondaires reste l’agrandissement de l’immeuble du 145, rue Alexandre, à Pont-Viau, afin d’accueillir des élèves vivant avec un TED ou une déficience intellectuelle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page