Connectez-vous à nous

Camp d’été américain pour Nathan Primeau

lidl opening times today

Baseball

Camp d’été américain pour Nathan Primeau

Le Lavallois de 16 ans et joueur de baseball Nathan Primeau a pris la direction de l’État de la Virginie, le 31 mai, pour un camp d’été aux États-Unis où il endossera, jusqu’au 29 juillet, l’uniforme des Braves de Richmond dans le U17 National.

«Je vais là d’abord et avant tout pour commencer à me faire un nom, explique le principal intéressé. Ça va aussi me permettre d’améliorer mon anglais.»

Selon les dires de ses parents, Nathan possède tous les outils dans son coffre pour décrocher un contrat de quatre ans dans une université américaine.

«Il n’est pas éligible à une entente avant 2020, précise toutefois son père Richard Primeau. [Cette expérience] est donc une belle transition.»

Sur place, le joueur de champ centre sera pris en charge par la famille d’un des joueurs, de bonnes personnes selon Marie-Josée Gosselin, la mère de Nathan, qui a discuté avec le père.

«Ç’a toujours été mon rêve de jouer aux États-Unis»

– Nathan Primeau

Plusieurs tournois

Durant son séjour, Nathan prendra part à huit compétitions que ce soit des showcases ou tournois dans différents États ou universités, où il agira comme voltigeur et lanceur.

«Ça fait quelques semaines que son entraîneur à [l’école secondaire] Georges-Vanier le prépare mentalement, expliquent ses parents. C’est important pour lui de prendre sa place rapidement, parce que ça peut être intimidant d’arriver là en pensant prendre la place d’un Américain.»

Parcours académique

Nathan Primeau était en plein milieu de sa cinquième année du secondaire quand l’appel lui proposant ce camp d’été est arrivé. «On a rapidement fait un plan académique avec le directeur pour lui permettre de quitter un mois d’avance», explique sa mère.

La semaine précédant son départ a été marquée par plusieurs examens finaux, que ce soit en physique, chimie, mathématique, anglais et français. Cela faisait déjà quelques semaines que Nathan était plongé dans ses livres.

«Il travaille très fort, admet son père d’un ton admiratif. Il est vraiment sérieux à l’école. Nous n’avons jamais eu besoin de l’encadrer. Il est très autonome.»

Le joueur de champ centre a toujours été un passionné de baseball, si bien que son parcours dans le programme de Sports-Études à Georges-Vanier s’est fait naturellement. «Au début, on s’était dit qu’on allait l’essayer pour un an, se rappelle son père. Il n’est jamais sorti de là. Il aime le baseball et c’est ça qu’il veut faire.»

Si aujourd’hui Nathan concrétise le potentiel qu’on lui confère, le principal intéressé admet que son entraîneur Renaud Catellier est pour beaucoup dans son développement.

«Il a toujours été bon pour me mettre en confiance, surtout lorsqu’il me plaçait dans des positions où j’étais moins à l’aise, détaille-t-il. C’est le genre d’entraîneur qui te garde à une place même quand ça va moins bien. Il m’a toujours fixé des objectifs à atteindre.»

C’est notamment Renaud Catellier qui a donné les premières chances à Nathan comme lanceur.

Commentaires

Journaliste aux sports et à la technologie, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Baseball

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page