Connectez-vous à nous

Autre tour Rogers et garage incendiés dans Fabreville

lidl opening times today

Faits divers

Autre tour Rogers et garage incendiés dans Fabreville

Dans la nuit du mardi 5 mai, le Service de sécurité incendie et le Service de police de Laval (SPL) ont dû répondre à un deuxième appel en cinq jours relié à un incendie suspect d’une tour de télécommunications appartenant à la compagnie Rogers.

Le 911 a été contacté à 4h01 par un travailleur d’un commerce avoisinant ayant aperçu la tour enflammée au loin.

La première unité des 6 unités de pompiers requises pour l’opération, soit 20 hommes, s’est pointée sur place 8 minutes plus tard sur la rue Lindbergh, dans une enclave cernée au sud par le boulevard Dagenais Ouest, à l’est par l’autoroute 15 et par le boulevard Curé-Labelle à l’ouest.

Dès lors, des flammes étaient apparentes au câblage de la tour cellulaire rattaché à une roulotte de construction identifiée à l’entreprise Rogers.

Les pompiers ont rapidement maîtrisé le feu, non sans qu’il ait occasionné des dommages évalués à au moins 250 000$.

La scène d’incident a été confiée aux enquêteurs de la police de Laval qui investiguent déjà sur un incendie suspect similaire s’étant produit boulevard Samson, dans Chomedey.

Premier événement

Rappelons que vers 2h13, dans la nuit du vendredi 1er mai, ce sont des patrouilleurs du Service de police de Laval (SPL) qui ont aperçu la fumée et constaté qu’une tour de télécommunications 3G était en flammes boulevard Samson, entre l’avenue de l’Élysée et le boulevard Lévesque Ouest.

À l’arrivée des premiers pompiers, la tour était complètement embrasée. Devant l’ampleur et la violence des flammes, les sapeurs et policiers avaient dû évacuer temporairement une vingtaine de citoyens occupant des résidences du voisinage.

Une fois l’incendie vite contrôlé, on évaluait les dégâts à un minimum d’un million d’1 M$.

Des techniciens en analyse criminelle du SPL avaient été dépêchés sur les lieux pour retracer des éléments de preuve, tout comme ce devrait être fait sur la rue Lindbergh.

On tente notamment de voir si des caméras de surveillance auraient capté des images des délits.

Accident de soudure

Dans la matinée du lundi 4 mai, c’est vers un atelier de mécanique de la rue Gilles que se sont dirigés les pompiers.

Alertés à 9h22, 22 pompiers, soit 6 unités, ont finalement pris part à l’extinction et au contrôle de l’incendie dès 9h39, eux qui étaient arrivés sur les lieux 4 minutes après l’appel au 911.

Devant la fumée apparente et constatant que l’évacuation du garage avait été complétée, les pompiers ont réussit à éteindre le tout promptement dans cette structure d’un étage en acier.

C’est lors d’un travail de soudure à l’aide d’une bouteille de gaz combustible d’acétylène que celle-ci se serait embrasée, causant l’incendie aux dégâts évalués à 10 000 $ pour le bâtiment et 5000 $ pour son contenu.

On avait également tenté d’éteindre le feu sans succès avec un extincteur à poudre, avant l’arrivée des pompiers qui préviennent de prendre toujours toutes les précautions nécessaires lors de travaux de soudure à proximité d’une matière inflammable.

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page