Connectez-vous à nous

Arrêté armé après avoir tenu les policiers en haleine durant 10 heures

Faits divers

Arrêté armé après avoir tenu les policiers en haleine durant 10 heures

LAVAL-DES-RAPIDES. Un homme âgé dans la soixantaine a tenu une forte cohorte de policiers sur le qui-vive dans la soirée du 4 avril et durant la nuit, une arme longue à la main, rue du Pacifique, près du boulevard des Prairies.

Commentaires

À 19h30, le citoyen avait reçu la visite de son propriétaire, l’accueillant de manière menaçante avec son arme à feu.

Les policiers ont dressé un périmètre de sécurité autour du lieu de l’incident, un quadrilatère formé par l’avenue du Crochet et le boulevard Laval, ainsi que la rue Laurier et le boulevard des Prairies. Ils ont ainsi détourné la circulation qui devrait reprendre son cours normal tôt dans la matinée du 5 avril.

Possiblement intoxiqué, l’homme a finalement coopéré après des pourparlers avec les spécialistes du Groupe d’intervention tactique de la Police de Laval qui n’a pas eu besoin d’avoir recours à une entrée dynamique pour procéder à son arrestation pour des motifs d’avoir braqué une arme à feu et proférer des menaces de mort.

Le citoyen a été écroué et reste toujours détenu en attendant de comparaître, alors qu’une perquisition devrait se dérouler chez lui en cours de journée, afin notamment de vérifier la présence d’autres armes et de leur mode d’entreposage.

À 19h30, le citoyen avait reçu la visite de son propriétaire, l’accueillant de manière menaçante avec son arme à feu.

Les policiers ont dressé un périmètre de sécurité autour du lieu de l’incident, un quadrilatère formé par l’avenue du Crochet et le boulevard Laval, ainsi que la rue Laurier et le boulevard des Prairies. Ils ont ainsi détourné la circulation qui devrait reprendre son cours normal tôt dans la matinée du 5 avril.

Possiblement intoxiqué, l’homme a finalement coopéré après des pourparlers avec les spécialistes du Groupe d’intervention tactique de la Police de Laval qui n’a pas eu besoin d’avoir recours à une entrée dynamique pour procéder à son arrestation pour des motifs d’avoir braqué une arme à feu et proférer des menaces de mort.

Le citoyen a été écroué et reste toujours détenu en attendant de comparaître, alors qu’une perquisition devrait se dérouler chez lui en cours de journée, afin notamment de vérifier la présence d’autres armes et de leur mode d’entreposage.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page