Connectez-vous à nous

Alain Lecompte consulte les citoyens sur la vocation du futur parc Cousteau

Actualités

Alain Lecompte consulte les citoyens sur la vocation du futur parc Cousteau

FABREVILLE. Alain Lecompte, conseiller municipal indépendant de l’Orée-des-Bois, a présenté deux scénarios à une soirée d’information, le 27 avril, sur les avancées de la Ville concernant le futur parc Cousteau.

Commentaires

Le conseiller a demandé aux citoyens de voter sur sa page Facebook.  Les gens pourront démontrer leur intérêt pour le projet «A» de la Ville (parc de soccer) ou  l’option «B» (un parc multifonction 4 saisons).

M. Lecompte favorise l’option B. «Il y aurait un sentier pédestre l’été et une patinoire l’hiver, glissade, abreuvoir, bancs, jeux d’eau et jeux pour les enfants, etc. Avec ce projet, le remblai du marais serait annulé et il n’y aurait pratiquement aucun déboisement» propose-t-il.

Ce dernier aurait bien aimé qu’un responsable des services des loisirs assiste à la rencontre pour éclairer davantage les résidents de Fabreville sur ce projet. «Pourtant, ils ont reçu une invitation de ma part.»

La trentaine de citoyens présents étaient inquiets de la vocation du parc. «La Ville pousse l’option A du terrain de soccer», insiste M. Lecompte. Yannick Langlois, qui briguera les suffrages avec l’équipe Demers, appuie d’ailleurs ce scénario.

Consultation

David De Cotis, le bras droit du maire Demers, était présent à la soirée d’information et a indiqué que la Ville fera une consultation publique le 16 mai à l’école L’Orée-des-Bois. Il a fait savoir que le terrain n’appartenait pas encore à la municipalité.

«Nous voulons faire un échange de terrain. Avec la consultation publique, nous voulons connaître le pouls des citoyens avant de faire du dézonage.»

M. De Cotis a insisté pour dire que la Ville ne voulait rien imposer aux citoyens. «Le projet de terrain de soccer, de patinoire, jeux d’eau et pour enfants n’est pas coulé dans le béton.»

Pas avant 2020

Enfin, David De Cotis a révélé que le futur parc Cousteau pourrait voir le jour, dans le meilleur des cas, pas avant 2020.

Le conseiller a demandé aux citoyens de voter sur sa page Facebook.  Les gens pourront démontrer leur intérêt pour le projet «A» de la Ville (parc de soccer) ou  l’option «B» (un parc multifonction 4 saisons).

M. Lecompte favorise l’option B. «Il y aurait un sentier pédestre l’été et une patinoire l’hiver, glissade, abreuvoir, bancs, jeux d’eau et jeux pour les enfants, etc. Avec ce projet, le remblai du marais serait annulé et il n’y aurait pratiquement aucun déboisement» propose-t-il.

Ce terrain pourrait devenir le parc Cousteau.Ce terrain pourrait devenir le parc Cousteau.  ©Photo – Mario Beauregard

Ce dernier aurait bien aimé qu’un responsable des services des loisirs assiste à la rencontre pour éclairer davantage les résidents de Fabreville sur ce projet. «Pourtant, ils ont reçu une invitation de ma part.»

La trentaine de citoyens présents étaient inquiets de la vocation du parc. «La Ville pousse l’option A du terrain de soccer», insiste M. Lecompte. Yannick Langlois, qui briguera les suffrages avec l’équipe Demers, appuie d’ailleurs ce scénario.

Consultation

David De Cotis, le bras droit du maire Demers, était présent à la soirée d’information et a indiqué que la Ville fera une consultation publique le 16 mai à l’école L’Orée-des-Bois. Il a fait savoir que le terrain n’appartenait pas encore à la municipalité.

«Nous voulons faire un échange de terrain. Avec la consultation publique, nous voulons connaître le pouls des citoyens avant de faire du dézonage.»

M. De Cotis a insisté pour dire que la Ville ne voulait rien imposer aux citoyens. «Le projet de terrain de soccer, de patinoire, jeux d’eau et pour enfants n’est pas coulé dans le béton.»

Pas avant 2020

Enfin, David De Cotis a révélé que le futur parc Cousteau pourrait voir le jour, dans le meilleur des cas, pas avant 2020.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page