Connectez-vous à nous

Ajout de quatre classes de maternelle 4 ans à Laval

Actualités

Ajout de quatre classes de maternelle 4 ans à Laval

ÉDUCATION. Le gouvernement poursuit l’implantation de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé avec la création de 100 nouvelles classes à travers la province, dont 4 sur le territoire lavallois, dès la rentrée 2017.

Commentaires

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, en a fait l’annonce le 12 juin, ce qui portera à 288 le nombre total de ces classes en 2017-2018. Pour sa part, la Commission scolaire de Laval (CSDL) en comptera un total de sept. Depuis septembre 2016, l’école Monseigneur-Laval accueille trois classes de maternelle 4 ans à temps plein.

Jena-Pierre Archambault, porte-parole de la CSDL, ne sait toujours pas à quelle école ces classes seront données. «Aucune décision n’est encore prise, nous évaluons la situation. C’est un dossier à suivre.» Une conférence de presse avec la ministre de la région, Francine Charbonneau, et la présidente de la Commission scolaire de Laval (CSDL), Louise Lortie, aura lieu sous peu.

Refus pour JFK

Pour sa part, Jennifer Maccarone, présidente de la Commission Sir-Wilfrid-Laurier, s’est dite déçue de ne pouvoir accueillir une classe maternelle 4 ans à l’école John F. Kennedy, à Chomedey.

«Je pensais que c’était une formalité, avoue Mme Maccarone. Malgré le fait que JFK satisfaisait tous les critères, nous avons essuyé un refus. Nous allons demander une révision de la décision.»

Le ministre Proulx a indiqué que ces classes sont créées en complémentarité avec le réseau des services de garde. Celles-ci seront présentes dans les écoles où l’espace était déjà disponible.

L’implantation graduelle de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé permet d’offrir des services éducatifs à un plus grand nombre d’enfants ne bénéficiant d’aucun service à cet âge.

Programme revu

Les programmes de maternelle 4 et 5 ans seront revus pour que les élèves puissent apprendre à connaître les lettres à la fin du cycle préscolaire plutôt que de les reconnaître.

Réussite

Cet ajout vient confirmer la volonté de Québec d’agir de façon précoce, intensive et concertée auprès des enfants pour favoriser la mise en place des meilleures conditions de réussite.

«Nous souhaitons que tous les enfants aient les mêmes chances de réussite pour relever les défis qui se présenteront à eux au cours de leur cheminement scolaire, qu’ils croient en leurs capacités et qu’ils aient le goût d’apprendre, a mentionné Sébastien Proulx. La réussite éducative se prépare et se construit dès le plus jeune âge.»

Sélection

Comment a-t-on déterminé que Monseigneur-Laval était un milieu défavorisé? La sélection des écoles relève du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Le milieu défavorisé est établi en fonction de l’Indice de milieu socioéconomique (IMSE). Les écoles qui participent à la Stratégie d’intervention Agir autrement ont été sélectionnées à partir de cet indice. Les codes postaux ciblent donc les secteurs dans le besoin. L’adhésion à la maternelle 4 ans pour les familles défavorisées demeure toutefois un choix volontaire.

Critères

Pour être admissible, des critères sommaires sont exigés par le Ministère, entre autres, avoir quatre ans avant le 1er octobre et résider à une adresse sur le territoire de l’établissement scolaire. 

Autre texte à lire; Des pour et des contre pour les maternelles 4 ans.

Le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, en a fait l’annonce le 12 juin, ce qui portera à 288 le nombre total de ces classes en 2017-2018. Pour sa part, la Commission scolaire de Laval (CSDL) en comptera un total de sept. Depuis septembre 2016, l’école Monseigneur-Laval accueille trois classes de maternelle 4 ans à temps plein.

Jena-Pierre Archambault, porte-parole de la CSDL, ne sait toujours pas à quelle école ces classes seront données. «Aucune décision n’est encore prise, nous évaluons la situation. C’est un dossier à suivre.» Une conférence de presse avec la ministre de la région, Francine Charbonneau, et la présidente de la Commission scolaire de Laval (CSDL), Louise Lortie, aura lieu sous peu.

Refus pour JFK

Pour sa part, Jennifer Maccarone, présidente de la Commission Sir-Wilfrid-Laurier, s’est dite déçue de ne pouvoir accueillir une classe maternelle 4 ans à l’école John F. Kennedy, à Chomedey.

«Je pensais que c’était une formalité, avoue Mme Maccarone. Malgré le fait que JFK satisfaisait tous les critères, nous avons essuyé un refus. Nous allons demander une révision de la décision.»

Le ministre Proulx a indiqué que ces classes sont créées en complémentarité avec le réseau des services de garde. Celles-ci seront présentes dans les écoles où l’espace était déjà disponible.

L’implantation graduelle de la maternelle 4 ans à temps plein en milieu défavorisé permet d’offrir des services éducatifs à un plus grand nombre d’enfants ne bénéficiant d’aucun service à cet âge.

Programme revu

Les programmes de maternelle 4 et 5 ans seront revus pour que les élèves puissent apprendre à connaître les lettres à la fin du cycle préscolaire plutôt que de les reconnaître.

Réussite

Cet ajout vient confirmer la volonté de Québec d’agir de façon précoce, intensive et concertée auprès des enfants pour favoriser la mise en place des meilleures conditions de réussite.

«Nous souhaitons que tous les enfants aient les mêmes chances de réussite pour relever les défis qui se présenteront à eux au cours de leur cheminement scolaire, qu’ils croient en leurs capacités et qu’ils aient le goût d’apprendre, a mentionné Sébastien Proulx. La réussite éducative se prépare et se construit dès le plus jeune âge.»

Sélection

Comment a-t-on déterminé que Monseigneur-Laval était un milieu défavorisé? La sélection des écoles relève du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Le milieu défavorisé est établi en fonction de l’Indice de milieu socioéconomique (IMSE). Les écoles qui participent à la Stratégie d’intervention Agir autrement ont été sélectionnées à partir de cet indice. Les codes postaux ciblent donc les secteurs dans le besoin. L’adhésion à la maternelle 4 ans pour les familles défavorisées demeure toutefois un choix volontaire.

Critères

Pour être admissible, des critères sommaires sont exigés par le Ministère, entre autres, avoir quatre ans avant le 1er octobre et résider à une adresse sur le territoire de l’établissement scolaire. 

Autre texte à lire; Des pour et des contre pour les maternelles 4 ans.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page