Connectez-vous à nous

70 000 $ pour la remise en état d’un marais

lidl opening times today

Actualités

70 000 $ pour la remise en état d’un marais

Le plan de mesures visant la restauration du marais remblayé illégalement au printemps dernier, à Chomedey, a nécessité un investissement de 70 000 $ de la part du Groupe HGrégoire.

On se rappellera que HGrégoire Infiniti Laval avait procédé à des travaux d’aménagement et de remblai afin d’agrandir l’aire de stationnement du concessionnaire situé au 1950, boulevard Chomedey.

«Depuis, nous avons travaillé en très étroite collaboration avec le Ministère afin d’assurer notre respect à l’environnement, indiquait récemment le porte-parole Harry Kasparian dans un courriel adressé au Courrier Laval. Le marécage a été restauré et l’ensemble des travaux exécuté.»

On parle ici de la plantation de plus de 600 plants couvrant une superficie affectée d’environ 120 mètres carrés, le tout en conformité avec le plan soumis préalablement aux autorités ministérielles.

«Il ne nous reste qu’à planter une haie de cèdres au printemps afin d’empêcher l’érosion, précisait également M. Kasparian, ajoutant que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) avait procédé le 18 octobre à son inspection finale. Nous continuerons à travailler avec [ses] biologistes pendant les trois prochaines années.»

En plus de ce plan correctif réalisé par la firme de génie-conseil WSP Global, Groupe HGrégoire s’est vu imposer, le 6 septembre, une amende de 5000 $ en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement, mentionne-t-on au Ministère.

Cette amende s’ajoutait à celle au montant de 868 $ délivrée par la Ville après qu’un inspecteur du Service de l’urbanisme eut constaté, le 5 juin, des travaux d’aménagement et de remblais sans permis.

Selon le Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval, le marais arborescent situé derrière le concessionnaire automobile s’étend sur 6,5 hectares et abrite, entre autres espèces fauniques, la sauvagine.

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

1 commentaire

1 commentaire

  1. Guy Garand

    21 décembre 2018 à 10 h 56 min

    Le Conseil régional de l’environnement de Laval remercie le Ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques et la Ville de Laval pour leur vigilance et HGrégoire Infiniti Laval pour leur collaboration à la remise en état du milieu humide.

    Avant de faire des travaux dans les milieux humides et hydriques, le CRE de Laval invite tous les promoteurs et développeurs à s’informer auprès de la Ville de Laval et du MELCC à savoir s’il y a la présence de milieux humides ou hydriques sur leurs propriétés

    Le CRE de Laval tien à rappeler que les milieux humides et hydriques sont de grands capteurs de GES, qu’ils jouent un rôle plus qu’important pour l’adaptation aux changements climatiques, la gestion de l’eau (inondation, recharge de la nappe phréatique, filtre naturel, etc), le maintien de la biodiversité, la découverte en milieu naturel, etc.

    Guy Garand, Directeur général
    CRE de Laval

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page