Connectez-vous à nous

5,1 M$ pour la reconstruction d’un écran antibruit

lidl opening times today

Actualités

5,1 M$ pour la reconstruction d’un écran antibruit

Le gouvernement Legault et l’administration Demers ont annoncé conjointement la reconstruction d’un écran antibruit sur une distance de 1,2 kilomètre en bordure de l’autoroute 15 Sud, entre les boulevards Sainte-Rose et Curé-Labelle.

Les travaux estimés à 5 120 000 $, que se partageront à parts égales les deux partenaires, débuteront le lundi 10 juin et se poursuivront jusqu’à la mi-novembre.

Maître d’oeuvre du chantier, la Ville de Laval s’en réjouit, elle qui planche sur ce projet depuis cinq ans.

«Il s’agit d’un dénouement positif pour cette infrastructure qui avait atteint sa fin de vie», a reconnu le maire Marc Demers à l’occasion de la première pelletée de terre symbolique en présence du député caquiste de Sainte-Rose, Christopher Skeete, dont il a salué les efforts pour faire cheminer le dossier dans les mois suivant l’élection provinciale.

M. Demers a également eu de bons mots à l’endroit du ministre des Transports, François Bonnardel, qui a autorisé le financement en vertu de la Politique sur le bruit routier.

«L’écoute qu’il a eue mérite d’être soulignée», a mentionné le maire, évoquant l’agenda chargé du ministre, nommément dominé par le projet de loi 17 sur le transport rémunéré des personnes – lié à la crise qui secoue l’industrie du taxi -, la réalisation du Réseau électrique métropolitain (REM) et son éventuel prolongement.

Écran

Le nouvel écran visuel et acoustique améliorera grandement la qualité de vie des citoyens du quartier résidentiel bordant à l’ouest ce secteur de l’autoroute des Laurentides où le débit journalier moyen est de 150 000 véhicules, assurent MM. Skeete et Demers.

Incidemment, lors du point de presse tenu dans un rond-point de la rue Guillemette, à quelques pieds d’un écran végétal particulièrement défraîchi, on n’aurait eu peine à les entendre n’eut été d’un système de haut-parleur aménagé pour l’occasion.

Le nouveau mur antibruit sera composé d’une structure d’acier et de laine de roche, puis recouvert de végétaux, ce qui permettra d’assurer efficacement la diminution de la pollution sonore.

Le député Christopher Skeete a indiqué que le mur s’en trouverait prolongé de 50 mètres vers le sud et 20 mètres à l’extrémité nord.

Mais d’ici à ce qu’ils puissent retrouver une certaine quiétude, les résidents de la rue Guillemette devront faire leur deuil d’une voie de stationnement en bordure de rue et d’une voie de circulation, toutes deux en direction nord, le temps que dureront les travaux.

 

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page