Connectez-vous à nous
actifs
(Photo gracieuseté)

COVID-19

201 cas actifs de plus en une semaine à Laval

Le bilan lavallois pointe désormais à 726 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval en date du lundi 6 décembre.

Cela représente une augmentation de 201 cas actifs au cours des sept derniers jours. Le total lavallois est d’ailleurs en hausse pour une deuxième semaine de suite, puisque 183 nouveaux cas actifs avaient été observés le 29 novembre.

Cette augmentation rapide était toutefois attendue par le Dr Jean-Pierre Trépanier, directeur de la santé publique à Laval, en raison «du retour à l’intérieur pour la plupart de la population».

Au total, 38 991 Lavallois (+575) ont contracté le virus depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, 939 (+0) en sont malheureusement décédés, tandis que 37 326 (+374) sont maintenant rétablis.

Malgré cette augmentation importante, les hospitalisations dues à la COVID-19 demeurent stables avec 18 personnes lavalloises hospitalisées (-3), dont 10 (+0) aux soins intensifs. Le Dr Trépanier croit que cela peut s’expliquer par la tranche de la population actuellement touchée par le virus.

Le CISSS de Laval a également précisé que 27 employés de son réseau (+0) sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Vaccination

Toujours en date du 6 décembre, 85,9 % de tous les Lavallois ont reçu au moins une dose de vaccin. 81,9 % % étaient quant à eux adéquatement vaccinés. En chiffres absolus, l’île Jésus compte 685 434 doses administrées depuis le début de l’opération.

Il s’agit du neuvième plus haut total provincial derrière Montréal (3 511 886), la Montérégie (2 195 063), la Capitale-Nationale (1 255 292), les Laurentides (971 405), la Mauricie et Centre-du-Québec (831 366), Lanaudière (786 076), l’Estrie (782 776) et Chaudière-Appalaches (695 898).

Notons aussi que 17,1 % des jeunes lavallois âgées de 11 ans ou moins avaient reçu au moins une dose de vaccin entre le lancement de l’opération visant cette tranche d’âge et le vendredi 3 décembre.

Dans les secteurs

Pour une deuxième semaine de suite, tous les secteurs lavallois ont présenté une hausse de cas actifs.

Le secteur de Fabreville-Est et Sainte-Rose est le plus affecté de cette nouvelle mise à jour des données avec une augmentation de 91 cas actifs. Il est désormais le plus touché de l’île Jésus, que ce soit en chiffres absolus (187 cas actifs) ou en taux d’infection (247 cas actifs par 100 000 habitants).

À l’inverse, le secteur de Vimont et Auteuil (+7) est le moins affecté en chiffres absolus avec 74 personnes porteuses du virus, tandis que celui de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides (+18) présente le plus bas taux d’infection, soit 95 cas actifs par 100 000 habitants.

Parmi les autres secteurs durement touchés lors des sept derniers jours, notons Chomedey (+48), ainsi que Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac (+34).

De son côté, Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul demeure plutôt stable avec seulement deux cas actifs de plus que la semaine dernière, portant son total à 115 cas actifs.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 21 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page