Connectez-vous à nous

Voici les 20 trésors culturels qui ont la cote auprès des Lavallois

Culture

Voici les 20 trésors culturels qui ont la cote auprès des Lavallois

SONDAGE. À l’invitation de la Ville de Laval, comme d’autres municipalités du Québec, les Lavallois se sont exprimés sur les 20 trésors culturels de leur territoire dans le cadre des Journées de la culture.

Commentaires

Un comité de sélection a analysé, compilé et présenté les résultats du sondage soumis aux citoyens.

Plusieurs catégories

Les différentes suggestions ont été classées en six catégories distinctes. Par ailleurs, le comité de sélection a ajouté une catégorie, soit les trésors cachés connus ou méconnus des Lavallois.

«Ces trésors cachés témoignent de la richesse de notre patrimoine», précisait Benoit Lamarre, régisseur patrimoine, muséologie et équipement de la Ville de Laval par voie de communiqué.

Sur le plan de la nature, on a recensé le bois de l’Équerre (l’ensemble des boisés lavallois, mais une attention particulière à celui-ci), la rivière des Mille Îles (incluant l’ensemble de ses îles, son parc, ses berges et son refuge), le Centre de la nature et la Berge aux Quatre-Vents (l’ensemble des berges lavalloises, mais une attention particulière à cette berge).

Côté patrimoine, le lieu historique national du Canada du pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul, l’école secondaire Mont-de-La Salle (en particulier sa chapelle), le Vieux-Sainte-Rose (incluant l’ensemble de ses bâtiments patrimoniaux et ses berges), ainsi que la Maison André-Benjamin-Papineau ont retenu l’attention.

En arts et culture, le choix de l’Orchestre symphonique de Laval, de la salle André-Mathieu et Maison des arts et des musées scientifiques (Cosmodôme, Musée Armand-Frappier, C.I.EAU, Éco-Nature) s’est imposé.

Le peintre Marc-Aurèle Fortin et le poète Fernand Ouellette ont été les personnages les plus cités.

Au niveau des événements, les citoyens ont un coup de cœur pour le Festival Diapason et la Rencontre Théâtre-Ados.

Finalement, les vitraux de l’artiste Alfred Pellan à l’église Saint-Théophile de Laval-Ouest, le caveau Goyer, le parcours des croix de chemin (partout sur l’île Jésus) et la rue Bellevue, à Saint-Vincent-de-Paul, valent le détour selon les répondants au sondage.

Notons que le comité de sélection comprenait Raynald Adams, conseiller municipal de Renaud et membre du comité exécutif de la Ville de Laval, Gilles Quesnel, des Danseurs et musiciens de l’île Jésus, récipiendaire du prix Hosia Reconnaissance 25 ans et plus de bénévolat en 2016, Benoit Lamarre, Maude Calvé-Thibault, coordonnatrice aux activités et programmes à la  Division art et culture, ainsi qu’Émilie Bachelier, conseillère en communication au service des communications et du marketing.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page