Connectez-vous à nous

Vincent C en direct du Cabaret C

Faits divers

Vincent C en direct du Cabaret C

Entre deux sauts du côté de l’Europe où il remporte un succès monstre, notamment au Théâtre Appolo de Paris, le magicien lavallois Vincent C s’est arrêté au Cabaret C, le temps de roder du nouveau matériel et dérider le public avec ses classiques.

Commentaires

«J’ai envie d’essayer de nouvelles affaires en prévision d’un éventuel nouveau spectacle, mais rien de précis avant au moins deux à trois ans, de confier le récipiendaire de deux Mandrake d’Or (les Oscars de la magie). Ce nouveau lieu de diffusion et le fait que ce soit un ami qui en soit copropriétaire m’ont donné le goût de roder mes trucs ici.»

Une fois sur scène, l’artiste de Vimont n’a pas tardé à démontrer sa réputation de mauvais garçon de la magie. Casquette sur la tête et aiguille géante piquée dans le bras, il a raconté ses premiers contacts avec cet art d’illusion, avant de tester ses pouvoirs de divination en faisant monter fréquemment des spectateurs à ses côtés.

Par la suite, on aura eu droit à son trio de numéros de choc. Avant son classique du bazooka de la mort, où il capte une colombe bien docile en pleine bouche; celle-là même qu’il fera disparaître plus tard à coup de baguette magique (un menaçant bâton de baseball), Vincent C fera la démonstration de son «chop-chop», une séquence où il plante un couteau entre ses doigts à une vitesse vertigineuse, et ce, les yeux bandés en compagnie d’une dame de l’assistance.

Au final, sa séance de hula hoop fera déclencher sa part de rires, alors qu’il tente de réussir un cube rubik’s dans sa bouche tout en accomplissant un tour de cartes. Pas question d’échapper le cerceau, sinon, il devra chaque fois enlever un morceau de vêtement!

Nouveau lieu

Ouvert il y a un an et demi, le 1600, rue Robinson, dans Chomedey, accueille désormais un lieu d’événements corporatif appelé Cabaret C.

«Notre programmation a réellement débuté en novembre, de mentionner, Jean-Philippe Anwar, le copropriétaire de l’endroit pouvant recevoir des groupes de 50 à 350 personnes. Nous voulons offrir une alternative aux gens qui se cherchent une salle d’ambiance festive et feutrée dans le créneau corporatif.»

«J’ai envie d’essayer de nouvelles affaires en prévision d’un éventuel nouveau spectacle, mais rien de précis avant au moins deux à trois ans, de confier le récipiendaire de deux Mandrake d’Or (les Oscars de la magie). Ce nouveau lieu de diffusion et le fait que ce soit un ami qui en soit copropriétaire m’ont donné le goût de roder mes trucs ici.»

Une fois sur scène, l’artiste de Vimont n’a pas tardé à démontrer sa réputation de mauvais garçon de la magie. Casquette sur la tête et aiguille géante piquée dans le bras, il a raconté ses premiers contacts avec cet art d’illusion, avant de tester ses pouvoirs de divination en faisant monter fréquemment des spectateurs à ses côtés.

Par la suite, on aura eu droit à son trio de numéros de choc. Avant son classique du bazooka de la mort, où il capte une colombe bien docile en pleine bouche; celle-là même qu’il fera disparaître plus tard à coup de baguette magique (un menaçant bâton de baseball), Vincent C fera la démonstration de son «chop-chop», une séquence où il plante un couteau entre ses doigts à une vitesse vertigineuse, et ce, les yeux bandés en compagnie d’une dame de l’assistance.

Au final, sa séance de hula hoop fera déclencher sa part de rires, alors qu’il tente de réussir un cube rubik’s dans sa bouche tout en accomplissant un tour de cartes. Pas question d’échapper le cerceau, sinon, il devra chaque fois enlever un morceau de vêtement!

Nouveau lieu

Ouvert il y a un an et demi, le 1600, rue Robinson, dans Chomedey, accueille désormais un lieu d’événements corporatif appelé Cabaret C.

«Notre programmation a réellement débuté en novembre, de mentionner, Jean-Philippe Anwar, le copropriétaire de l’endroit pouvant recevoir des groupes de 50 à 350 personnes. Nous voulons offrir une alternative aux gens qui se cherchent une salle d’ambiance festive et feutrée dans le créneau corporatif.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page