Connectez-vous à nous

Vif débat autour de l’agrandissement de l’école l’Orée-des-Bois

lidl opening times today

Actualités

Vif débat autour de l’agrandissement de l’école l’Orée-des-Bois

FABREVILLE. Le conseiller indépendant Alain Lecompte a ainsi résumé le débat entourant l’agrandissement de l’école l’Orée-des-Bois: «Plus on est près du parc, plus on est contre, plus on s’en éloigne, plus on est pour.»

Au dernier conseil, deux pétitions ont été déposées.

La première demande à la Ville de bloquer le projet en renonçant à céder à la Commission scolaire de Laval (CSDL) un lot du parc avoisinant l’école, où un terrain de baseball serait notamment sacrifié. Ils sont 468 citoyens à avoir signé la pétition sur support papier et plus d’une centaine sur le Web.

La seconde, déposée par le conseil d’établissement de l’école, regroupe 736 parents d’élèves qui, à l’inverse, presse l’administration Demers d’aller de l’avant avec l’échange de terrains, conformément à une entente intervenue avec la CSDL en mars 2014.

«On veut que ça [la construction] débute en juin pour que les élèves puissent entrer en [septembre] 2016 comme prévu», a lancé Jocelyn Desrosiers, rappelant l’urgence de la situation. Depuis 2011, l’école serait passée de 17 à 28 classes. «Il y a débordement, des transferts obligatoires d’élèves chaque année», souligne-t-il, tout en faisant valoir que ni le boisé ni ses accès ne seront touchés.

Quant au terrain de baseball, plus aucune équipe n’y jouerait depuis 2013, selon M. Desrosiers.

En mode solution

Le maire Marc Demers reconnaît le manque d’espace à l’école l’Orée-des-Bois et l’intérêt des gens pour un parc et des installations de proximité.

«Oui, on est soucieux des espaces verts, de la qualité de l’air et de la qualité de vie des citoyens […] Ceci étant dit, le problème de la CSDL est réel. Je ne suis pas sûr que ce soit mieux pour l’environnement et la qualité de vie de nos enfants de les transporter en autobus scolaire. Idéalement, ce serait qu’ils puissent avoir accès pour la majorité d’entre eux à une école à distance de marche», a indiqué le maire.

Il a ajouté que la Direction générale de la Ville et la CSDL sont activement à la recherche d’une solution et que le terrain qui sera retenu devra forcément permettre une mise en chantier rapide du projet.

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page