Connectez-vous à nous

Veille toujours en vigueur pour les niveaux d’eau des rivières

Actualités

Veille toujours en vigueur pour les niveaux d’eau des rivières

HIVER. Jusqu’au 15 février , la Sécurité civile de la Ville de Laval a réitéré son avertissement quant à la surveillance des niveaux d’eau des rivières des Prairies et des Mille Îles.

Commentaires

Actuellement, on surveille surtout le niveau d’eau de la rivière des Prairies dans le secteur de la rue Jetté et Gandhi, à Sainte-Dorothée, ainsi qu’à Laval-des-Rapides, particulièrement dans la zone comprise entre les ponts Bordeaux et Viau. La présence importante de frasil et glace de fond a provoqué une hausse du cours d’eau.

N’empêche, les niveaux d’eau avaient amorcé une baisse lente et progressive liée à l’arrivée des températures plus douces de la semaine passée. Les conditions d’écoulement s’en étaient trouvées améliorées.

Malgré les importantes précipitations du dernier week-end, Hydro-Québec s’affaire à maintenir le chenal ouvert entre la centrale Rivière-des-Prairies et le pont Viau. 

Début janvier, les gens de la Sécurité civile avaient indiqué que la quantité de frasil avait  atteint un niveau jamais vu depuis 2009, ce qui exige d’autant plus leur vigilance en ce moment.

Ces dernières semaines, une vague de froid intense avait favorisé la formation de frasil et des accumulations de glace, sans toutefois créer d’impact nécessitant des interventions d’urgence.

Les Îles-Laval bénéficient également d’une surveillance accrue. Cependant, le niveau de la rivière des Mille Îles est jugé haut, mais stable, à la hauteur de Saint-François.

Mesures déployées

Les citoyens des zones à risque répertoriées ont été avisés et sont invités à rester vigilants et entreprendre des actions préventives en cas d’inondation. Toute situation particulière doit être signalée rapidement en communiquant avec le 311.

L’équipe des mesures d’urgence effectue une vigie quotidienne sur le terrain dans les secteurs visés et la firme d’experts-conseils Hydro Météo est mandatée pour réaliser des expertises et survols aériens du couvert de glace.

De plus, la rétrocaveuse amphibie, communément appelée «grenouille», a été mobilisée afin d’être prête à intervenir dans les secteurs visés, si requis.

Les riverains lavallois sont aussi invités à suivre l’évolution de la situation sur le site Internet de la Ville de Laval, mis à jour quotidiennement.

Pour sa part, le maire Marc Demers a mentionné que la Ville de Laval travaillait en étroite collaboration avec ses partenaires et les villes voisines de Montréal et Terrebonne.

En cas d’inondation

Les citoyens pensant subir une inondation peuvent entamer des actions préventives telles déménager les meubles et effets personnels à l’étage supérieur de la résidence; fermer de façon sécuritaire les conduites d’égout ainsi que l’alimentation en gaz et électricité; déterminer à l’avance un endroit où se loger en cas d’inondation (parents, amis); et prévoir une trousse d’urgence de 72 heures (eau, nourriture, équipements, radios, couvertures, trousse de premiers soins).

Également, les citoyens possédant une pompe à puisard submersible doivent s’assurer que celle-ci est bien fonctionnelle.

Rappelons que le frasil est fait de cristaux ou fragments de glace à l’apparence de gadoue se formant quand l’eau entre en contact avec l’air froid. Entraîné par le courant, le frasil tend à coller et s’agglutiner aux objets, formant ainsi des embâcles et pouvant provoquer des inondations.

Pour toute information supplémentaire: www.laval.ca ou le 311.

Actuellement, on surveille surtout le niveau d’eau de la rivière des Prairies dans le secteur de la rue Jetté et Gandhi, à Sainte-Dorothée, ainsi qu’à Laval-des-Rapides, particulièrement dans la zone comprise entre les ponts Bordeaux et Viau. La présence importante de frasil et glace de fond a provoqué une hausse du cours d’eau.

N’empêche, les niveaux d’eau avaient amorcé une baisse lente et progressive liée à l’arrivée des températures plus douces de la semaine passée. Les conditions d’écoulement s’en étaient trouvées améliorées.

Malgré les importantes précipitations du dernier week-end, Hydro-Québec s’affaire à maintenir le chenal ouvert entre la centrale Rivière-des-Prairies et le pont Viau. 

Début janvier, les gens de la Sécurité civile avaient indiqué que la quantité de frasil avait  atteint un niveau jamais vu depuis 2009, ce qui exige d’autant plus leur vigilance en ce moment.

Ces dernières semaines, une vague de froid intense avait favorisé la formation de frasil et des accumulations de glace, sans toutefois créer d’impact nécessitant des interventions d’urgence.

Les Îles-Laval bénéficient également d’une surveillance accrue. Cependant, le niveau de la rivière des Mille Îles est jugé haut, mais stable, à la hauteur de Saint-François.

Mesures déployées

Les citoyens des zones à risque répertoriées ont été avisés et sont invités à rester vigilants et entreprendre des actions préventives en cas d’inondation. Toute situation particulière doit être signalée rapidement en communiquant avec le 311.

L’équipe des mesures d’urgence effectue une vigie quotidienne sur le terrain dans les secteurs visés et la firme d’experts-conseils Hydro Météo est mandatée pour réaliser des expertises et survols aériens du couvert de glace.

De plus, la rétrocaveuse amphibie, communément appelée «grenouille», a été mobilisée afin d’être prête à intervenir dans les secteurs visés, si requis.

Les riverains lavallois sont aussi invités à suivre l’évolution de la situation sur le site Internet de la Ville de Laval, mis à jour quotidiennement.

Pour sa part, le maire Marc Demers a mentionné que la Ville de Laval travaillait en étroite collaboration avec ses partenaires et les villes voisines de Montréal et Terrebonne.

En cas d’inondation

Les citoyens pensant subir une inondation peuvent entamer des actions préventives telles déménager les meubles et effets personnels à l’étage supérieur de la résidence; fermer de façon sécuritaire les conduites d’égout ainsi que l’alimentation en gaz et électricité; déterminer à l’avance un endroit où se loger en cas d’inondation (parents, amis); et prévoir une trousse d’urgence de 72 heures (eau, nourriture, équipements, radios, couvertures, trousse de premiers soins).

Également, les citoyens possédant une pompe à puisard submersible doivent s’assurer que celle-ci est bien fonctionnelle.

Rappelons que le frasil est fait de cristaux ou fragments de glace à l’apparence de gadoue se formant quand l’eau entre en contact avec l’air froid. Entraîné par le courant, le frasil tend à coller et s’agglutiner aux objets, formant ainsi des embâcles et pouvant provoquer des inondations.

Pour toute information supplémentaire: www.laval.ca ou le 311.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page