Connectez-vous à nous

Utilisateurs du métro refoulés au stationnement du Cégep Montmorency

Communauté

Utilisateurs du métro refoulés au stationnement du Cégep Montmorency

Nombre record de nouveaux étudiants et première rentrée pour le métro, situé en face du cégep, sur le boulevard de l’Avenir. Entre les deux, le stationnement du collège est plus que jamais l’objet de convoitise. Afin de réserver l’accès au personnel et aux étudiants de l’institution, de nouvelles mesures sont en place.

Commentaires

Sur la guérite du stationnement du Cégep, un écriteau a fait son apparition, question de décourager la clientèle du métro de s’accaparer des rares espaces libres. « On protège notre stationnement, admet François Cauchy, directeur des affaires corporatives et des communications au Collège. Sans aller jusqu’à installer des miradors, dit-il à la blague, on fait plus de surveillance qu’on en faisait. »

Où allez-vous ?

Dorénavant, un automobiliste qui passe devant le surveillant doit répondre à des questions au sujet de ses motifs d’utilisation du stationnement. Si le préposé au stationnement ne va pas jusqu’à exiger la carte d’étudiant, il porte attention aux gens qui se dirigent vers le métro après avoir garé leur voiture. « Si on repère une personne comme ça, on va la voir et on lui demande de sortir [son véhicule du stationnement] », illustre M. Cauchy.

Par ailleurs, la surveillance du stationnement, qui s’amorçait à 7h auparavant, débute désormais à 6h. « Si on se rend compte que le besoin se fait sentir, on mettra des gens [à la guérite] plus tôt, indique le porte-parole du Cégep. Je pense qu’ils [les utilisateurs du métro] vont se rendre compte qu’on n’entre pas si facilement dans ce stationnement.»

Déjà plein

Le stationnement était déjà plein avant l’ouverture du métro, note le directeur. Alors que le nombre de cases disponibles est fixé à 1100, le nombre d’étudiants inscrits connaît un sommet cette année, avec 2 871 nouveaux étudiants, soit 200 de plus que l’année dernière.

« On a plus d’élèves qu’on n’en a jamais eus, constate François Cauchy. Il y a de plus en plus de pression sur notre stationnement. » L’institution adhère, depuis janvier dernier, au programme de covoiturage et de transport alternatif Allégo. « On a fait installer des supports à vélo et on incite les gens à faire du covoiturage et à utiliser d’autres modes de transport », souligne-t-il.

Prix alléchant

Pour ceux qui doivent néanmoins utiliser le stationnement, la tarification est de 170 $ annuellement pour le personnel du Collège et de 78 $ par session pour les étudiants, sur présentation de la carte étudiante. Des carnets de 15 coupons sont également disponibles à 40 $, toujours sur présentation de la carte.

Une autre solution est offerte à la clientèle et au personnel : le tarif quotidien à 5 $, soit 6 $ de plus que le tarif qui sera bientôt en vigueur pour le stationnement souterrain de l’AMT, à la station Montmorency. Une option qui diminuera sans doute le nombre d’automobilistes tentés par les espaces du cégep.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page