Connectez-vous à nous
Cette année, la thématique principale du parcours est l’imaginaire, mais certains tableaux font référence à des cultures du monde. (Photo 2M.Media – Jade Baril)

Actualités

Univers imaginaire pour la troisième année d’Illumi

Un des plus grands événements de Laval est de retour pour une troisième année avec un parcours lumineux qui saura ravir petits et grands avec son parcours en voiture et celui à pied.

Pour permettre aux gens de vivre l’expérience Illumi malgré la pandémie, l’événement a dû agrandir l’espace pour créer un parcours automobile prenant près d’une heure à compléter.

Quant à la balade piétonne, elle prend près d’une heure et demie sur trois kilomètres, élaborée avec des trottoirs antidérapants.

Rappelons que pour la première édition, les structures lumineuses étaient dispersées sur 400 000 pieds carrés tandis que cette année, elles se déploient sur une surface nettement augmentée sur 1 200 000 pieds carrés.

Nouveautés

Au départ, l’objectif de Normand Latourelle, président d’Illumi et de Cavalia, était de renouveler 40% des tableaux d’une année à l’autre. Cependant, la pandémie a changé la donne.

L’édition 2021 ne comportera que 20% de tableaux de l’année précédente et les infrastructures s’avèrent «nettement améliorées», notamment la tente d’entrée qui est chauffée avec deux arbres lumineux qui la décorent, souligne le Lavallois d’origine.

De nouvelles technologies ont été intégrées telles que du vidéo mapping et des projections. L’arbre de Noël contient le double de lumières comparativement à la première édition, passant de 30 000 à 60 000 petites boules de couleurs.

Normand Latourelle a été «au bout de ses folies», confie-t-il. C’est pourquoi la thématique principale s’articule autour de l’imaginaire, bien que certains tableaux fassent référence à différentes cultures.

De plus, tous les sens humains sont interpellés au fil de la balade illuminée. Une musique distincte accompagne chacun des tableaux, sans négliger la qualité rehaussée des structures lumineuses dont certaines peuvent être touchées et grimpées, ainsi que la présence de camions de rue offrant de la nourriture. Tout y est.

Les enfants comme les parents seront surtout ravis par un tableau illustrant d’immenses dinosaures robotisés qui rugissent, une œuvre pour laquelle Normand Latourelle ne cache pas sa fierté.

«Mon métier, c’est de faire en sorte que les gens retombent dans leur enfance ou vivent un moment de rêve.»

Le président décrit Illumi comme «un musée imaginaire immersif. Il faut qu’on puisse sentir, faire partie de l’événement de lumières».

Attentes

En 3 semaines, plus de 150 000 billets ont déjà été vendus pour cette nouvelle édition. «Si je reste ambitieux, ça va être 750 000, avance Normand Latourelle. On risque de prolonger la saison avec différentes thématiques. Si je suis raisonnable, je dirais qu’on s’attend à 500 000 visiteurs.»

Toutefois, une certaine limite reste imposée sur le nombre d’entrées par heure, autant pour le nombre de véhicules que celui de personnes à pied.

Pour une visite d’Illumi sur ses deux pieds, il est important de prévoir le port d’un masque et la présentation de son passeport vaccinal afin d’entrer à l’intérieur des installations. Soulignons aussi qu’il est recommandé de porter des habits chauds, puisque le site est un endroit venteux.

Notons finalement que les horaires d’ouverture peuvent varier selon l’arrivée de la noirceur, l’achalandage ainsi que certaines occasions spéciales.

Pour plus de détails, visitez le site web d’Illumi.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page